- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

l’Algérie a finalement opter pour l’avion bombardier d’eau russe Beriev Be-200

Les graves incendies pour la plupart criminels qui ravagent la faune et la flore algériennes, ont avivé une ardente polémique sur les raisons qui ont fait que ce pays, sujet à ce genre de drame fréquent, n’ait pas pu jusqu’à présent, se doter d’une flotte d’avion bombardier d’eau.


synthèse Nesma Adil /source :Menadefense


l’Algérie est finalement opté pour l’achat de 8 avions bombardiers d’eau russes, ont affirmé des sources sûres au site spécialisé en question de defense et de sécurité, Menadefense. L’état-major de l’armée algérienne, qui est en charge de cette opération, devrait opter pour le géant volant le Be-200 «Altaïr», un appareil du constructeur russe Beriev Aircraft Company.

«Selon nos informations et à la suite d’une enquête ordonnée par le chef d’état-major algérien, le général Saïd Chengriha, pour déterminer les défaillances qui ont empêché l’achat de moyens aériens de lutte anti-incendie, ce dernier aurait demandé de relancer le projet d’achat de six avions amphibies bombardiers d’eau Beriev Be-200 avec une option pour deux autres appareils», précise le site

Les sources de ce site Menadefense qui a eu la primauté de cette information, ont expliqué que le choix de cet appareil est l’option la plus rapide pour permettre à l’Algérie de se doter d’une flotte d’avions bombardiers d’eau (ABE) dans les plus brefs délais.

Cette décision viendrait ainsi mettre fins aux interminables échanges bureaucratiques entre les différents départements impliqués dans la lutte anti-incendie, a expliqué la même source.

Le Be-200 est un hydravion hybride pouvant faire de la patrouille maritime, des missions SAR, du transport moyen de personnel (64 passagers)  et d’équipements (8 tonnes de fret) et surtout larguer 12 000 litres d’eau ou de liquide retardant, soit le double d’un Canadair CL-415. A charge maximale il peut parcourir 1700 kilomètres, ce qui met l’ensemble des zones boisées du Nord Algérien à sa portée directe. Il écope en mer ou sur les surfaces d’eau douce et peut aussi être rempli au sol.


Beriev Be-200 « Altair » – Avion amphibie russe (bateau volant)

Développé par TANTK im. GM Beriev et produit à l’usine d’aviation d’Irkoutsk. En 2008, la production du Be-200ES a été transférée à la Beriev Aircraft Company. En termes de nombre de caractéristiques de vol et techniques, l’avion n’a pas d’analogues dans le monde. Le Be-200 est l’un des avions les plus inhabituels et polyvalents. Ce modèle a été développé sur la base et en utilisant les idées énoncées dans son prédécesseur – l’amphibien A-40.

Les spécialistes avaient indiqué que l’option d’achat de bombardier semblait être le choix le plus judicieux. Depuis quelques années les avis des responsables en charge de la question, semblaient être partagés. C’est lors de sa dernière visite d’inspection des unité chargées de combattre les feux que Chanegriha, le chef d’Etat-major de l’ANP aurait tranché.

L’achat d’avions de lutte contre les incendies pourrait-être profitable sur le long terme pour l’Algérie, le réchauffement climatique favorise les feux de forêts et avec le déplacement de la ligne de feu vers le Nord (Canada, Sibérie, Scandinavie), fera que l’accès à ce type d’équipement, deviendra plus difficile, plus coûteux. Cela va sans dire qu’avec les rives méditerranéennes transformées en une ceinture incandescente, les pays du basin se disputent ce genre d’avions devenus, lui aussi, un outil de marchandages politiques.

Une fois concrétisée, « cette acquisition signera le retour en force du constructeur aéronautique russe surtout que ces avions seront rejoint par le probable futur Awacs des forces de défense aérienne du territoire le A-100 » a expliqué le rédacteur de l’article.

les Algériens auront l’occasion de voir cet avion à l’oeuvre dès aujourd’hui Samedi 14 Août. Trois avions qui étaient en mission en Grèce, devraient atterrir, en provenance de la Fédération de Russie en renfort à la flotte d’hélocptère MI26 de l’armée algérienne et aux canadairs Français affrétés par l’Algérie de l’UE et qui sont déjà sur le front.


BERiev BE-200 EN ACTION EN GRECE

Lire aussi:


- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img