Mena News, Global Views

Hydrocarbures : Sonatrach signe un protocole d’accord avec TotalEnergi

ALGER – Le Groupe pétrolier algérien Sonatrach et le Groupe TotalEnergie ont signé, lundi à Alger, un protocole d’accord visant à consolider leur partenariat et à développer les ressources d’hydrocarbures de la région Nord-Est de Timimoun, a indiqué un communiqué du groupe.

Mf

« Sonatrach et TotalEnergies ont procédé à la signature d’un protocole d’accord marquant la volonté des parties à consolider leur partenariat et élargir leur coopération », est-il précisé dans le communiqué.

Ce protocole d’accord s’inscrit « dans la perspective de la réalisation d’un programme de travaux visant à apprécier et développer les ressources d’hydrocarbures de la région Nord-Est de Timimoun, en synergie avec les installations de traitement existantes dans la région », a ajouté la même source.

Ce protocole d’accord a pour objet également « de définir le cadre de coopération entre les parties, dans l’objectif de conclure un contrat d’hydrocarbures sur la zone d’intérêt identifiée, sous l’égide de la loi n 19-13 régissant les activités hydrocarbures », a fait savoir la compagnie nationale des hydrocarbures.

La loi n°19-13 du 11 décembre 2019 ouvre le secteur pétrolier algérien à la concurrence internationale en instituant un système d’appels d’offres pour l’obtention de contrats de recherche et d’exploitation, et en introduisant des avantages fiscaux attractives aux société pétrolière, de manière a booster les investissements étrangers directs et les activités de transformation.

Sonatrach et TotalEnergies exploitent, dans le cadre de contrats d’association, les périmètres contractuels de TFT II, TFT Sud, Timimoun et Berkine, a-t-on rappelé dans le communiqué.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci