Mena News, Global Views

L’armée burkinabè se dote de nouveaux drones de combat

L’armée du Burkina Faso a reçu lundi une douzaine de drones de combat livrés par la Turquie pour renforcer les capacités de ses forces armées, en proie à des attaques répétitive des groupes terroriste et les réseaux criminels transfrontaliers qui gangrènent la région.


Ces drones – des Bayraktar TB2 et Bayraktar Akinci -, ont été remis à l’armée par le chef du régime militaire, le capitaine Ibrahim Traoré, lors d’une cérémonie filmée et diffusée par la présidence.

« Tous les tests ont été concluants, c’est donc une fierté de confirmer que ces appareils rejoignent la flotte de l’armée burkinabè », a assuré le capitaine Traoré, en présence du ministre de la Défense, le général Kassoum Coulibaly.

Le « TB2 » a « fait ses preuves depuis le début de cette guerre », a estimé M. Traoré, ajoutant qu' »Akinci » avait « surpassé les capacités techniques prévues par le constructeur ».

« L’agrandissement de la flotte permet donc d’intervenir en temps opportun » et d’effectuer « une surveillance permanente », a-t-il expliqué.

« Nous avons une multitude d’engins de ce type actuellement dans le ciel qui scrutent, qui recherchent pour retrouver et détruire tout ennemi grâce aux contributions des populations », a de son côté indiqué le général Coulibaly.

Le chef du régime militaire burkinabè a remercié le président turc Recep Tayyip Erdogan pour ce partenariat « sain et sincère ».

Après avoir tourné le dos à l’armée française l’année dernière, le Burkina s’est rapproché de nouveaux partenaires, parmi lesquels la Turquie et la Russie. Le Burkina Faso et à la tête des pays africains touchés par le terrorisme en 2023, selon Le rapport 2023 de l’Institut pour l’économie et la paix.

Le pays est confronté depuis 2015 à des violences djihadistes attribuées à des groupes affiliés à Al-Qaïda et à l’Etat islamique, ainsi qu’aux représailles attribuées aux forces armées et leurs supplétifs liés également à des acteurs géopolitiques se disputant l’influence dans le Sahel. ces violences qui ont ravagé le pays, ont fait quelque 20.000 morts et deux millions de déplacés.

Sources / agences

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci