- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Algérie: deux militaires morts en martyres lors d’une opération de ratissage

Deux militaires morts en martyres et un autre a été blessé vendredi suite à l’explosion d’une mine de fabrication artisanale dans la wilaya d’Aïn Defla, a indiqué samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale. Cette évènement tragique coïncide avec la capture du 62e terroristes activant dans le Sahel réalisée en 2021.


Maghrebfacts


« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et lors d’une opération de fouille et de recherche dans la zone de Tacheta Zougagha, wilaya d’Aïn Defla en première Région Militaire, le 6 août 2021, et suite à l’explosion d’une mine de fabrication artisanale, le Djoundi Contractuel Meziane Fouad et le Djoundi Contractuel Ammour Salah Eddine sont tombés au champ d’honneur, tandis que le Djoundi Contractuel Dib Badreddine a été légèrement blessé », indique le communiqué.

Suite à ce tragique événement, le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, a exprimé dans un message adressé aux familles des martyres et du blessé, ses « sincères condoléances et sa profonde compassion aux familles et aux proches des Chouhada » et a souhaité un « prompt rétablissement au Djoundi blessé », a ajouté le communiqué du MDN.

Le communiqué du ministère de la défense a réitéré la détermination et l’engagement des forces de l’ANP à traquer inlassablement, les résidus de ces criminels et les éliminer partout où ils se trouvent, à travers l’ensemble du territoire national ».

L’armée a mis la main sur deux terroristes activant dans le Sahel



Par ailleurs, les opérations antiterroristes menés par les forces armées et les services de sécurité, ont abouti ces 48 dernières heures à l’arrestation d’un dangereux chef terroriste et à la reddition d’un autre, tout deux d’origines algériennes et activant dans la région du Sahel . Avec cette « précieuse prise », les forces de sécurité portent le nombre de terroristes arrêtés depuis la début de l’année 2021, à pas moins de 62 terroristes parmi les terroristes du Sahel ayant tenté d’infiltrer le territoire national.


Il s’agit pour le premier de B. Ben Mohamed alias, « Abdelmalek » est la cinquième prise tombée entre les mains de l’armée algérienne dans le secteur opérationnel de Bordj Badji Badji Mokhtar à la frontière avec le Mali alors qu’il tentait d’infiltrer le territoire national. L’armée a également saisi une mitrailleuse de type Kalachnikov et 3 magasins de munitions remplis en sa possession.

 Pour le second terroriste, il s’agit selon le communiqué du ministère, du dénommé « Berbouchi Saïdo » Alias, « Abdelaziz« .Ce dernier s’est rendu vendredi 6 août, aux autorités militaires à Bordj Badji Mokhtar, a indiqué samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Saïdo, qui a rallié, en 2014, les groupes terroristes activant dans la région du Sahel, avait en sa possession un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et 5 chargeurs de munitions ainsi que 60 balles, a ajouté la même source. il est le sixième terroriste activant dans le Sahel à s’être rendu à l’ANP.

Et début du mois de mai, le terroriste nommé « Ahmed Hanouni » surnommé « Ibrahim » s’est rendu aux services de sécurité après plus de 9 ans de cavale. Cette reddition fait suite à une succession d’opérations préventives de l’Armée dans le centre et le sud du pays. Pas moins de 34 terroristes qui opèrent dans le Sahel aux frontière avec le Mali, le Niger et la Libye, ont été capturés vivants, donnant le signal d’une maîtrise absolu du contrôle total de ses frontières.

Lire aussi:


- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img