- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Tunisie : Des étrangers armés dont 13 français, interceptés à la frontière libyenne

Par Ahmed Zakaria/ Agences

Les jeux géopolitiques en Libye a également, mis les forces armées algériennes en état d’alerte. D’ailleurs, l’ANP organise depuis deux jours, de gigantesques manœuvres près des frontières avec ce pays. Beaucoup de spécialistes se sont accordés trouver un lien entre  cette brusque escalade en Libye et les développements de la situation politique en Algérie

Les autorités tunisiennes ont intercepté deux groupes armés de différentes nationalités européennes qui tentaient de franchir les frontières maritimes et terrestres avec la Libye, ce coup de filet intervient une semaine après l’offensif des troupe du maréchal Haftar soutenu par les Emirats arabes unis, la monarchie saoudienne, contre Tripoli, la capitale libyenne contrôlée par Al sarradj et des groupes islamistes proches des de la mouvance des frères Musulmans. Les jeux géopolitiques en Libye a également, mis les forces armées algériennes en état d’alerte. D’ailleurs, l’ANP organise depuis deux jours, de gigantesques manœuvres près des frontières avec ce pays. Beaucoup de spécialistes se sont accordés trouver un lien entre  cette brusque escalade en Libye et les développements de la situation politique en Algérie. Selon certains d’entre eux, cette offensive viserait à accentuer la pression sur l’ANP, qui tout en jouant à l’équilibriste sur le front interne, tente de repousser les menaces régionales. Les manœuvres militaires de l’armée royale marocaine aux frontières aux frontières ouest, les activités des groupes d’Al-Quaida au nord du mali, et la menace de Daesh et Al-Quaida qui se multiplient à l’est, sous le regard passif de ce que l’on appelle communément,  la communauté internationale.

Le ministre tunisien de la défense Abdelkarim Zbidi, qui a annoncé la nouvelle a précisé lors d’une conférence de presse que les autorités avaient arrêté un premier groupe armé composé de 11 personnes de différentes nationalités européennes qui tentaient de franchir la frontière dimanche dernier à bord de deux canots pneumatiques.

M. Zbidi a précisé que leurs deux embarcations avaient été appréhendées dans les eaux tunisiennes et que les individus à bord avaient été transportés vers l’île de Djerba, à environ 500km au sud-est de Tunis.

Un second groupe, composé de 13 Français, a tenté de franchir la frontière terrestre tuniso-libyenne à l’aide de véhicules tout terrain. « Ils ont refusé de s’arrêter, mais les autorités militaires les ont forcés à le faire », a dit le ministre tunisien.

Les deux groupes, a ajouté M. Zbidi, ont été remis aux garde-frontières et aux douaniers, tandis que les armes et munitions qu’ils possédaient ont été saisis et entreposés dans la caserne de Ben Guerdane, à proximité de la frontière libyenne.

Le ministre n’a pas fourni plus de détails sur ces deux opérations, mais il a mis en garde contre le nombre toujours élevé de menaces terroristes à la lumière de l’évolution de la situation en Libye.

Depuis le début des affrontements en Libye, les autorités tunisiennes ont mis en place une série de mesures de sécurité et un plan d’action préventif spécifique pour sécuriser la frontière sud-est du pays afin de faire face aux éventuelles répercussions de la poursuite des violences de l’autre côté.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img