Mena News, Global Views

Palestine: Un incendie a ravagé la mosquée Al Aqsa simultanément que Notre Dame de Paris

Hasards ou actes criminels ?

Un incendie, beaucoup moins important, s’est déclaré dans la mosquée al-Aqsa al-Aqsa à Qods occupé, l’un des principaux lieux de culte des musulmans, relate l’agence de presse palestinienne WAFA. L’incident s’est produit à peu près au même moment que lorsqu’à Paris les pompiers se battaient pour sauver Notre-Dame de Paris des flammes.

Selon des médias palestiniens et l’agence officielle de l’Autorité palestinienne « Wafa », l’incendie a ravagé la mosquée al-Marwani, l’une des cinq que compte l’Esplanade. Les photos montrant la fumée s’en élevant ont été massivement partagées sur les réseaux sociaux.

Selon la même source citant un garde de la mosquée, l’incendie s’est déclaré à proximité de la mosquée al-Marwani. Les pompiers du Waqf islamique sont intervenus à temps et ont su maîtriser le feu avant qu’il ne se propage.

Le feu qui s’est déclenché à la mosquée al-Aqsa, troisième site le plus sacré de l’islam et au cœur du conflit arabo-israélien, a été largement éclipsé médiatiquement par celui de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, alors que les deux incendies se sont déclarés quasi simultanément. De quoi évidemment alimenter bien des scenarii quant à l’origine de ces deux sinistres qui viennent frapper les édifices historiques de la chrétienté et de l’Islam.

Maghrebfacts/Sources agences

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci