- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Trump a annoncé que tous les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 vont être cloués au sol

Boeing devant à une grave crise après l’accident d’Ethiopian Airlines

Le constructeur aéronautique américain est confronté depuis lundi à une grave crise et notamment à  une pluie d’immobilisations du 737 MAX 8, après l’accident survenu dimanche à ce type d’appareil appartenant à Ethiopian Airlines ayant fait 157 morts.

Dernier pays à avoir maintenu en service le 737 MAX 8, les Etats-Unis,  par la voie de Trump ont annoncé que tous les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 vont être cloués au sol, emboîtant le pas au Canada, à l’Europe et à de nombreux pays dans le monde.

En Bourse, l’action Boeing a perdu plus de 11 % depuis l’accident, soit près de 27 milliards de dollars de capitalisation boursière.

L’avionneur, qui produit 52 exemplaires par mois pour ce type d’appareil, le Boeing 737 MAX 8, prévoyait de monter à 57 cette année. Cette hausse de la production est au centre des ambitions globales de Boeing, qui veut livrer en 2019 entre 895 et 905 appareils, soit un record jamais atteint.

Si pour l’instant, il n’est pas encore question d’annulation officielle de commande, nul ne peut préjuger des coûts financiers sur l’avionneur et sur la future réaction de ces partenaires.

Selon les spécialistes du domaine aéronautique,  les retombées de la crise dépendent des causes exactes des accidents survenus sur le Boeing 737 MAX8. Si l’hypothèse de plusieurs origines des accidents connus, il est certain que la facture sera plus salée.

Pour information, c’est le deuxième crash survenu sur le Boeing 737 MAX 8 après celui de d’un avion de Lion Air qui s’est abîmé en mer de Java le 29 octobre dernier. De même que des pilotes américains ont rapporté de nombreux incidents en 2018 sur cet appareil.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img