- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Des millions d’Algériens dans la rue!

Maghreb Facts Alger / Par Sahra Achour

Pour beaucoup cela leur rappelle le jour de l’indépendance

Quatrième vendredi consécutif qui voit le peuple algérien exprimer sa colère et exiger le départ sans concession du système. Ils étaient encore des millions à sortir, aujourd’hui, dans les rues pour manifester leur désir de changement.

Jeunes et moins jeunes, femmes et hommes et même des vieux et des vieilles et des enfants sont descendus dans la rue, partout à travers le pays revendiquant une fois de plus d’instaurer la deuxième république rejetant ainsi toutes les propositions  du  Président de la République Abdelaziz Bouteflika.

Très tôt dans la matinée, un important dispositif de sécurité a été mis en place pour encadrer cette énième marche pacifique du mouvement de contestation entamée, rappelons-le, le 22 février dernier.

Et cette fois-ci comme si les citoyens étaient impatients, ils ont commencé à se regrouper à Alger centre aux alentours de  11H30, contrairement au premier jour où ils se sont donné rendez-vous après la prière. En cette journée printanière, la solidarité était de mise. Des plats de couscous, des dattes et du lait étaient offerts aux premiers manifestants arrivés au centre d’Alger. De la place Maurice Audin, au quartier du  1er Mai, à la place des Martyrs, et au  Boulevard Mohamed 5, les citoyens ont marché pacifiquement. Et partout à travers toutes  les régions du pays du nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les mêmes images de colère, de joie, et d’espoir en une Algérie nouvelle et prospère. Un pays ou peuvent vivre les Algériens dans la tranquillité sans avoir à s’inquiéter de l’avenir.

             

Comme les fois précédentes, des slogans hostiles au pouvoir en place ont été scandés par des centaines de milliers de personnes comme « Tarahlou yaani tarahlou » (vous partirez, veut dire  vous partirez), « Lla tafaoud, lla tamthil » ( Pas de négociations, pas de représentativité), ou encore le fameux slogan « Silmiya,Silmiya » (Pacifique, pacifique) et « liberté, liberté »…Chaque citoyens allait de son propre génie pour exprimer sa profonde pensée, et librement sans peur aucune. Quelle était belle et rebelle cette Algérie dont la jeunesse et le peuple entier ont forcé l’admiration du monde, depuis maintenant 4 semaines.

Tous veulent, main dans la main, construire une Algérie nouvelle. « Je veux que nos enfants puissent vivre en paix », nous confie Djamila mère de 4 enfants. «  Nous ne voulons plus que nos jeunes prennent le large à bord d‘embarcations de fortunes », ajoute son partenaire. Salim 28 ans drapé de l’emblème national, nous confie : « A mon âge je n’ai pas encore fondé de famille, car j’ai perdu toute confiance dans mon pays. Je ne vous le cache pas je voulais partir à l’étranger, mais depuis le 22 Février, je me sens renaitre et le rêve est désormais permis ». Comme Salim de nombreux jeunes et même des vieux rêvent de lendemains meilleurs, dans une Algérie stable, forte et sereine. C’est pourquoi marchent-t-ils chaque vendredi dans la rue.

A signaler que contrairement aux précédents vendredi, la marche d’aujourd’hui s’est déroulée sans incidents. Les manifestants se sont dispersés dans le calme, avec des youyous et des klaxons entendus aussi toute la journée, en se donnant rendez-vous pour vendredi prochain.
S.A

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img