- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Visite du Président nigérien en Algérie: Réouverture définitive des frontières terrestres entre les deux pays

ALGER – Le président du Niger, Mohamed Bazoum, a achevé mercredi une visite de travail et d’amitié de deux jours en Algérie, couronnée par l’annonce officielle de la réouverture définitive de la frontière terrestre entre les deux pays ainsi que la réactivation du projet stratégique du gazoduc Nigeria, Niger, Algérie.


Entamée lundi soir, la visite du Président Bazoum, qui était à la tête d’une importante délégation, a été riche en activités marquées notamment par les entretiens qu’il a eus avec la président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et à l’issue desquels le président algérien avait annoncé la réouverture de la frontière terrestre entre l’Algérie et le Niger pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays.

Mohamed Bazoum a été d’une importante délégation gouvernementale dont les ministres des Affaires étrangères Hassoumi Massaoudou, de la Défense Alkassoum Indatou, de la Formation professionnelle et technique Kassoum Mahaman Moctar, de l’Action humanitaire et de la gestion des catastrophes Lawan Magagi et du Pétrole Sani Issoufou.

Le Président Tebboune a, dans ce cadre, fait savoir que l’Algérie et le Niger avaient convenu de « l’ouverture de la frontière pour l’exportation des produits algériens vers le Niger et l’importation des produits nigériens vers l’Algérie », soulignant la nécessité de l’établissement d’une « politique claire » concernant les Nigériens travaillant en Algérie dans divers secteurs.

Pour sa part, le Président nigérien a affirmé que cette décision permettrait un développement « tout à fait naturel » des échanges entre les deux pays, rappelant avoir fait part de son vœux de voir la frontière avec l’Algérie « définitivement » rouverte pour que le flux des échanges « tout à fait naturel entre nos deux pays se développe davantage ».

Tout en qualifiant de « féconds » et de « fructueux » les échanges qu’il a eus avec le Président Tebboune, le Président Bazoum a exprimé sa volonté de donner une « grande impulsion » à la coopération entre les deux pays.

A ce propos, le président algérien a précisé que les entretiens préliminaires entre les deux parties faisaient ressortir la « totale convergence » des deux pays sur l’ensemble des points évoqués avec la partie nigérienne en faveur du « renforcement de la coopération dans tous les domaines, notamment l’hydraulique, le pétrole et les échanges commerciaux ».

Dans le domaine de la coopération sécuritaire, le Président Tebboune a fait état d’un « total accord » entre les deux pays en la matière, affirmant l’approbation de toutes les propositions de la partie nigérienne, notamment s’agissant du domaine de la formation.

Dans ce contexte, le président du Niger avait souligné dans sa déclaration avoir évoqué avec son homologue algérien diverses questions socio- économiques dont l’exploitation du pétrole avec la compagnie nationale Sonatrach, le projet de gazoduc Nigéria-Niger-Algérie, ainsi que des sujets relatifs notamment à la coopération dans le domaine de la formation professionnelle.

Par ailleurs, M. Bazoum a déclaré avoir fait part au Président Tebboune du « grand programme » engagé dans la région de Diffa, située à l’extrême est du Niger, et qui consiste à ramener toutes les populations déplacées depuis l’année 2015 du fait de l’insécurité dans leurs villages respectifs. Cette opération devrait concerner plus de 100 000 personnes, a-t-il précisé.

Le président du Niger a quitté, mercredi Alger. Il a été salué à son départ à l’aéroport international Houari-Boumediene par le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, et le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale établie à l’étranger, Ramtane Lamamra, ainsi que des membres du gouvernement.

Mardi, M. Bazoum, s’était recueilli au sanctuaire du Martyr à Alger, à la mémoire des glorieux martyrs de la Révolution algérienne contre l’occupant français, en déposant une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et récitant la Fatiha du Saint Coran. Ensuite, il a visité le Musée central de l’Armée Chadli-Benjedid et signé son registre d’or.

Lire aussi:

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img