- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

L’Algérie condamne « l’aventurisme diplomatique » du Maroc

Le ministère algérien des Affaires étrangères a condamné la dérive « aventuriste » de la représentation diplomatique marocaine aux Etats-Unis, lors d’une réunion du « Mouvement des non-alignés » et a appelé les autorités marocaines à fournir une clarification officielle sur ce qui était indiqué dans le mémorandum distribué par son représentant, où il affirme le soutien du royaume à un prétendu « droit du peuple Kabyle à l’autodétermination ».


Le ministère des affaires étrangères algérien et à travers un virulent communiqué, a officiellement accusé le royaume de Mohamed VI de récidive en soutenant le mouvement « MAK » (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie), récemment classé comme une organisation terroriste, à l’instar de son soutien avéré des groupes terroristes qui ont ensanglanté le pays durant les années 90.

Cette double assertion « vaut reconnaissance de culpabilité en ce qui concerne le soutien marocain multiforme, actuellement accordé à un groupe terroriste connu, comme cela a été le cas du soutien aux groupes terroristes qui ont ensanglanté l’Algérie durant la décennie noire », estime le communiqué.

Le communiqué n’a pas manqué de souligner une myopie diplomatique en affirmant que: « Cette déclaration diplomatique marocaine risquée, irresponsable et manipulatrice s’inscrit dans une tentative myope, réductrice et vaine visant à créer une confusion honteuse entre une question de décolonisation dûment reconnue par la communauté internationale et ce qui est un complot contre l’unité de la nation algérienne ».


Dans un ton qui sonne comme une mise en garde quant aux conséquence de cet acte, le département de Ramatane Lamamra a rappelé que la provocation marocaine « heurte frontalement les principes et les accords qui structurent et inspirent les relations algéro-marocaines et constitue une violation flagrante du droit international et de l’acte constitutif de l’Union africaine ».


Le communiqué poursuit : « L’Algérie condamne énergiquement cette dérive particulièrement dangereuse, y compris pour le royaume du Maroc lui-même dans ses frontières internationalement reconnues« .

En fin le communiqué conclut que « Dans la situation ainsi créée par un acte diplomatique douteux commis par un ambassadeur, l’Algérie, République souveraine et indivisible, est en droit d’attendre une clarification de la position définitive du royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême« 

Ce geste qui ne manque pas d’’amateurisme, a suscité une vive sursaut parmi les Algériens qui ont enflammé les réseaux sociaux en rappelant le palmarès du passé servile de régime du Makhzen en appelant les hautes autorités du pays de répondre par les manières les plus sévères.

Pour sa part le Conseil de la Nation s’est exprimé de son côté en déclarant que « l’Algérie ne pardonnera pas cette dernière dérive du Makhzen »

Lire aussi:

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img