Mena News, Global Views

Vidéo: « Amnesty International » décortique le rapport documentant les crimes « d’Israël » contre les Palestiniens


La secrétaire générale d’Amnesty International, Agnès Callamard, avait affirmé que le rapport « expose l’étendue réelle du système d’apartheid en Israël » et appelle la communauté internationale à confronter ce système. Amnesty International : L’enquête montre en détail comment « Israël » impose un régime d’oppression et de domination au peuple palestinien.

Amnesty International n’a pas cédé aux énormes pression du régime militaire israélien qui a demandé son retrait immédiat. Ce rapport accusant l’occupation israéliennes d’avoir commis des crimes d’apartheid, intitulé « L’apartheid d’Israël contre les Palestiniens : un régime cruel de domination et un crime contre l’humanité ».

La secrétaire générale d’Amnesty International, Agnès Callamard, a déclaré lors d’une conférence de presse que le rapport d’aujourd’hui « expose la portée réelle du système d’apartheid en Israël », ajoutant qu' »il n’y a aucune justification pour un système fondé sur l’oppression raciale institutionnalisée ».

Pour rappel en 2017, et pour la première fois, une agence des Nations unies a directement accusé Israël d’imposer « un régime d’apartheid » au peuple palestinien. Sous la pression d’Israël et des Etats-Unis, le Secrétaire général de l’ONU s’est dissocié de ce document. Après plusieurs jours de polémique, la Secrétaire générale adjointe des Nations unies, Rima Khalaf, qui l’avait mis en ligne, a été contrainte de démissionner.


- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci