- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Mali: des chefs terroristes tués, dont un franco-tunisien

Une douzaine de terroristes ont été éliminés par des frappes aériennes aux environs de la commune rurale de Mourrah (Djenné) par les Forces armées maliennes FAMA.  Parmi les terroristes tués, figure quelques cadres du GSIM dont Samir Al BOURHAN, un chef terroriste franco-tunisien.  
MF

Maghrebfacts | Agences


Dans un communiqué, l’état-major général du Mali indique que les Forces armées maliennes (Fama) ont, grâce à deux frappes aériennes exécutées le 14 avril, réussi à « neutraliser une douzaine de terroristes dans la forêt de Ganguel » située à environ 10 kilomètres de la localité de Mourah.

Selon la DIRPA, l’émir du Groupe de Soutien à l’lslam et aux musulmans (GSIM) avait dépêché dans la zone de Ganguel, 10 Km environ de Mourrah, une délégation, après la débâcle subie par la Katiba Macina, en vue de remonter le moral des combattants de la Katiba et leur apporter les soutiens financiers et logistiques.

Le travail renseignemental opéré par les forces malienne faisant état d’un regroupement de terroristes dans la zone, avec la présence d’un émissaire d’lyad Ag  GHALY, a  révélé le Chef d’État-major général des Armées.

Pour rappel, ces opérations antiterroristes des FAMA s’ajoutent à celles de Mourrah en mars derniers qui avaient fait un bilan de 203 djihadistes neutralisés, des motos brûlées ainsi que d’autres matériels saisis.

De nouveaux équipements russe pour renforcer la force de frappe aériennes maliennes

Depuis quelques mois l’armée malienne a porté des coups affligeants au groupes armés et prend petit à petit le contrôle des territoires auparavant contrôlés par les hordes terroristes. Cette supériorité est consolidée par l’acquisition de nouveaux matériels et la formation intensive des soldats et officiers malien sur des équipements sophistiqués, tels les hélicoptères et les radars de dernière génération.

Cette semaine le Mali a réceptionné un deuxième lot d’équipement militaire fourni par la fédération de Russie dans le cadre de partenariat entre Moscou et Bamako. il s’agit de deux autres h »licoptères d’attaque et deux radar de 4e génération.

Bamako a déjà réceptionné le 31 mars deux autres hélécoptères de combat et des radars russes.

Le ministre de la Défense ainsi que le chef d’état-major de l’armée de l’air, le colonel Alou Boï Diarra, s’étaient rendus discrètement en Russie début mars, en pleine guerre russo-ukrainienne, où ils ont scellés l’accord pour de nouveaux équipements.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img