- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

L’Otan franchit une nouvelle étape dans en engagement dans le conflit | Kiev reçoit des avions

Le Pentagone a laissé entendre qu’il s’agissait d’appareils de fabrication russe : « D’autres nations ayant l’expérience de ce genre d’avions ont pu les aider à avoir plus d’appareils en service », a-t-il dit. De son côté Poutine avait affirmé récemment que tout convoie d’aide en armes en provenance de pays tiers, est désormais considéré comme cible légitime pour l’armée russe
MF

Par | Heeba Nawel


L’Ukraine a reçu des avions de chasse et des pièces détachées pour renforcer son armée de l’air, a indiqué mardi le porte-parole du Pentagone, John Kirby, refusant de préciser leur nombre ou les pays ayant fourni les appareils.

« Aujourd’hui, ils ont à leur disposition plus d’avions de chasse qu’il y a deux semaines« , a déclaré Kirby au cours d’un point de presse. « Sans entrer dans les détails sur ce que d’autres pays fournissent, je dirais qu’ils ont reçu des appareils supplémentaires et des pièces détachées pour accroître leur flotte« , a-t-il ajouté.

Le porte-parole n’a pas précisé le type des appareils fournis à l’armée ukrainienne, qui réclamait des avions de guerre depuis des semaines, mais il a laissé entendre qu’il s’agissait d’appareils de fabrication russe. « D’autres nations qui ont l’expérience de ce genre d’avions ont pu les aider à avoir plus d’appareils en service« , a-t-il dit.

Il a précisé que les Etats-Unis, qui ne veulent pas apparaître comme pays belligérant dans ce conflit, avaient facilité l’envoi de pièces détachées vers le territoire ukrainien mais n’y avaient pas acheminé d’avions. Kiev réclamait de ses partenaires occidentaux des Mig-29 que ses militaires savent déjà piloter, et dont disposent une poignée de pays d’Europe de l’Est.

Un possible transfert de tels avions russes depuis la Pologne avait été discuté début mars, avant que les Etats-Unis ne s’y opposent, redoutant que la Russie puisse y voir une trop grande implication directe de l’Otan dans le conflit.

De son côté Poutine avait affirmé récemment, que tout convoie d’aide militaire en provenance de pays tiers, est désormais considéré comme cible légitime pour l’armée russe. Après la destruction des infrastructures et les aéroports ukrainiens, les interrogations s’imposent sur les menaces de Poutine si ne concernent-elles pas les aéroports des pays de l’Otan d’où décolleront ces avions.
Author

L’annonce du Pentagone coïncide également avec les déclarations du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov qui a annoncé que « L’opération spéciale en Ukraine commence une nouvelle étape, et Kiev n’a pas apprécié le geste de bonne volonté de Moscou lors du retrait des forces russes de la périphérie de Kiev.

Cette annonce sonne comme un coup d’envoi pour de nouvelle opérations avec un rebond qualitatif de l’armement utilisé contre plusieurs régions, avec la forte possibilité du retour des forces Russes vers la capitale Kiev. cette hypothèse est de plus en plus probable après le succès réalisé dans les régions de l’Est notamment à Marioupol, où sont retranchés des forces ukrainiennes appuyées par des combattants étrangers et les bataillons des groupes extrémistes d’Azov.

Ce Mercredi un commandant du Corps des marines ukrainiens, qui défend le dernier bastion des forces ukrainiennes dans la ville de Marioupol, a lancé un dernier appel de détresse : « Nous affronterons nos dernières heures. »

« L’ennemi nous dépasse à raison de dix soldats pour chacun de nous », a déclaré Sergey Volina, de la 36e brigade de marine séparée, qui est retranchée dans l’immense complexe sidérurgique d’Azovstal, assiégée par les forces russes.

Dans le même temps, la Russie a lancé aujourd’hui un nouvel ultimatum aux combattants ukrainiens toujours retranchés au sous-sol de l’usine, pour qu’ils se rendent, alors que des rumeurs sur une éventuelle intervention décisive se confirment.

Le ministère russe de la Défense a indiqué ce mercredi que : « Les forces armées russes, sur la base de principes purement humanitaires, proposent une fois de plus que les combattants des bataillons nationalistes et les mercenaires étrangers cessent leurs opérations militaires, à partir de 14 heures, heure de Moscou, le 20 avril. »

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img