Mena News, Global Views

Le chef d’état-major de l’armée algérienne Gaïd Salah est décédé

Maghrebfacts

Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), est décédé lundi des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 79 ans, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.  

 

Le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, est mort ce 23 décembre, à l’âge de 79 ans. La disparition de Gaïd Salah intervient à peine une semaine après  l’investiture d’Abdelmadjid Tebboune, comme nouveau Président de la République.

Selon un communiqué de la présidence relayé par la presse, M.Gaïd Salah est mort des suites d’une crise cardiaque à 6 heures du matin à son domicile avant d’être transporté à l’hôpital militaire d’Ain Naadja.

Après la démission forcée de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika  et l’incarcération de son frère Said et l’ancien chef des services secret le controversé Général Toufik, le général major et derrière lui l’institution militaire, avait fermement refusé une transition hors le cadre constitutionnel qui selon lui, mènerait le pays vers la destruction des institutions du pays et promis d’accompagner le mouvement populaire jusqu’à la réalisation de ses revendications légitime.

Tout au long de la période houleuse de la transition jusqu’à la tenue des élections présidentielles, le chef de l’ANP avait sillonné le pays et multiplié les déclarations où il accusait des clans locaux « liés à des agendas étrangers » de vouloir «régénérer le système corrompu en détournant le mouvement populaire de ses véritables aspirations et objectifs»

Il n’avait pas cessé ses déplacements et ses déclarations qui suscitaient à chaque fois des satisfactions mais aussi des polémiques,  jusqu’à à l’investiture d’Abdelmadjid Tebboune qui l’a décoré de l’ordre de mérite national du rang « Sadr »

Le président de la  République qui a déclaré que le défunt quitte le pays dans un moment crucial. « C’est là une douloureuse et tragique épreuve pour l’Algérie qui fait ses adieux en cette période ‘et subitement’, à un commandant militaire aux qualités de Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le moudjahid qui s’est montré fidèle au serment dans une conjoncture des plus difficiles que le pays a eu à traverser ».

« l’Algérie perd, en cette douloureuse circonstance, l’un de ses vaillants héros qui est resté jusqu’à sa dernière heure fidèle à son parcours riche en grands sacrifices qu’il n’a eu de cesse de consentir depuis son adhésion, dès son jeune âge, aux rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) au sein de laquelle il a gravi les échelons en tant que soldat, officier puis commandant moudjahid, loyal à sa patrie et à son peuple ». a-t-il conclu

Adbelamdjid Teboune a nommé le général major Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’Armée de terre, au poste de chef d’état-major de l’Armée algérienne par intérim. Trois jours de deuil national,  ont été décrétés.

 

 

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci