- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

l’Aigle Azur se cache pour mourir: Des centaines d’Algériens bloqués à l’aéroport

De notre correspondante d’Alger: Sahar Achour

La compagnie aérienne Aigle Azur qui assure notamment des liaisons avec l’Algérie, s’est brûlée les ailes  et a déclaré faillite.  La nouvelle est tombé d’une manière subite et sans prévenir, notamment les milliers de passagers qui se retrouve bloqués dans différents aéroports. Un black-out total a régné des jours aucun d’eux n’a été prévenu ne serait-ce que par mail, jusqu’au jour où la nouvelle est annoncée par la presse, indiquant que l’aigle serait à la recherche, en urgence, d’un repreneur.

Des milliers de passagers sont actuellement bloqués dans des aéroports, sans pouvoir revenir en France, faute de liaisons. Ce problème s’explique par l’arrêt sans prévenir de tous les vols Aigle Azur qui desservaient principalement l’Algérie. Tous les billets sont désormais annulés et ne seront pas remboursés. Pour l’entreprise, une course contre-la-montre a débuté : elle a jusqu’à lundi pour tenter de trouver un repreneur.

Nous avons rencontré certains de ces passagers à l’aéroport international d’Alger. Ils vivent dans l’expectatif, un véritable calvaire. Suite à l’annulation de tous ses vols depuis hier 7 Septembre, cette compagnie aérienne étant sous redressement judiciaire depuis le 2 septembre.

Très tôt ce matin, les passagers se sont regroupés dans le hall de la nouvelle aérogare internationale d’Alger non loin du guichet d’Aigle Azur déserté par les employés, eux aussi dans le désarroi quant à leur avenir  qui a baissé ses rideaux.

Les clients de cette compagnie venus de différentes régions du pays ne savent plus où donner de la tête.

Karima attend depuis le mardi dernier, soit le 3 septemb à la recherche de moindre espoir pour de rentrer chez elle, en France. Après avoir passé un mois de vacances avec ses parents à Sétif. Elle se retrouve bloquée toute seule à l’aéroport avec ses trois filles. « Franchement je ne sais plus quoi faire. Je suis venue de Sétif à Alger croyant trouver des places vers Paris. Finalement rien ; tout est fermé. Le comble, c’est qu’aucune information n’est donnée. Aigle Azur a fermé ses portes et aucun de ses représentants n’est là pour nous informer », nous confie-t-elle.

 Sérieusement inquiète pour la scolarité de ses enfants Karima rajoute : « les inscriptions scolaire en France n’attendent pas. L’établissement scolaire de ma fille n’a pas cessé de m’appeler. Je ne sais pas comment je me débrouillerai ».

«Vous êtes de la presse ?» a surgit une autre cliente brandissant son billet aller-retour, « je ne comprends ce mépris, pourquoi acheter un autre billet et pourquoi aucun responsable ne vient à notre rencontre. Combien de temps allons-nous attendre. J’ai ma fille qui est handicapée. Les responsables doivent répondre de leurs actes devant la justice on les lâchera pas»

Certains des passagers sont à leurs 5 nuits dans l’aéroport. Une situation qualifiée de catastrophique, de désastreuse par les passagers qui ne savent plus quoi faire.  Rachid vient d’arriver d’Ouled Djellal dans la wilaya de Biskra, à plus de 500 km de la capitale. il a voyagé toute la nuit pour arriver et prendre son vol prévu à 13h05. Malheureusement il est surpris par son annulation sans être informé. Son drame à lui, c’est de rater son contrat de travail qu’il vient de décrocher. « C’est mon premier contrat de travail et je dois pointer lundi à 8h du matin. Et là je ne sais plus quoi faire », nous dit-il avec une voix tremblante.  « Je suis prêt à dépenser encore un peu d’argent pour rentrer »  nous confie-t-il, le hic, c’est qu’il ne  trouve pas de place.

Des familles entières sont éparpillées un peu partout autour du guichet férmé d’Aigle Azur.  Il ont passé plusieurs nuits à même le sol,  à l’aéroport, gardant vainement, espoir de s’envoler vers la France.

Malika est venue de Tissemssilt. Elle n’arrive pas à croire ses yeux. « Regardez mes enfants dorment par terre. Il n’y a même pas de chaises dans cette nouvelle aérogare. En plus pour manger tout est cher ici ». Elle s’est ressaisie un moment lorsqu’elle pointe du doigt, une vielle allongée au sol. «Vous voyez cette veille, elle est cardiaque elle a rendez-vous pour se faire opérer qu’elle a raté. Pour qu’elle puisse obtenir une autre date il lui faudra attendre des mois. Pourrait-elle tenir. Cette situation et ce mépris est inadmissible»

Certains qui se sont résignés et ayant compris qu’Aigle Azur ne peut pas les rapatrier se sont rués vers d’autres compagnies aériennes. Karim qui est venu assister à un enterrement dit n’avoir pas le choix. « Mes enfants sont à Paris et pour rentrer j’ai dû acheter un autre billet d’avion à 70.000 Da sur un vol d’Air France, et je ne sais même pas si le billet d’Aigle Azur sera remboursé ». Et chacun des passagers essaye de trouver une solution à son niveau.

La compagnie Air Algérie vole au secours des Naufragés d’Aigle Azur

Beaucoup se sont rués vers la  compagnie nationale Air Algérie dans l’espoir de trouver des places. L’agence a été prise d’assaut et son personnel tente tant bien que mal d’apaiser les esprits. Beaucoup sont mis sur liste d’attente. Les passagers doivent acheter un autre billet mais avec un tarif préférentiel décidé par la compagnie Air Algérie afin d’aider les ressortissants algériens à rentrer dans leur pays d’adoption.

En effet, le directeur de l’agence nous explique que la compagnie a décidé d’appliquer une réduction de 20% sur ses vols à destination de l’Europe pour permettre à ces citoyens algériens résidents à l’étranger de rentrer chez eux.

Pour information, l’aviation civile française a transmis un courrier à l’aviation civile algérienne la sollicitant pour une autorisation de vols supplémentaires pour permettre aux compagnies françaises dont Air France de transporter les voyageurs bloqués en France et en Algérie. Une autorisation pour 5 vols supplémentaires a été délivrée en attendant une éventuelle autre demande.

Pour avoir plus d’informations sur cette situation nous avons  essayé de contacter le représentant de la compagnie aérienne Française Aigle Azur en Algérie.  En vain. Néanmoins nous avons appris de sources concordantes qu’une cellule de crise a été mise en place pour trouver des solutions.

S.A

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img