- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Huawei-Algérie lance la formation en Intelligence artificielle : la chasse aux talents

Heeba Nawel

 

Huawei Algérie lancera dans les prochains jours, en partenariat avec les universités algériennes, une nouvelle spécialité de formation en « l’Intelligence artificielle (IA) ». A l’approche de l’anniversaire de sa 3ème année de son implantation en Algérie, le géant chinois compte encore déployer un réseau de ses académies dans le pays, dans sa stratégie de la chasse aux talents.

Pour les cinq prochaines années, Huawei acompte former 2 millions de professionnels des TIC tout en mettant en permanence à jour ses solutions de coopération école-entreprise dans le domaine des technologies de pointe, telles que la 5G et l’intelligence artificielle (AI). L’Algérie étant concernée par ce programme, bénéficiera de ce programme à travers les différentes IC Académies.

Le programme ICT Académie qui touche plus de 60 pays dans le monde, a été installé en Algérie depuis trois ans dans le cadre d’une convention entre Huawei Algérie et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

A l’issu de cette accord le constructeur chinois a très vite établi des modules de formations au profit des enseignants.

Afin d’encourager les étudiants à passer les examens de certification Huawei, des bons d’examens gratuits ont même été offert, aux premiers prétendants. De même, un fond d’études destiné à récompenser les enseignants et les étudiants faisant preuve d’excellence,  a été crée, ainsi qu’une plateforme dédiée aux étudiant et enseignant afin qu’ils puissent communiquer et mettre en avant leurs talents.

Dans la même lancée, le constructeur semble vouloir mettre tout son poids faciliter l’accès aux nouvelles technologies et mutualiser et canaliser les recherches des jeunes talents dans des projets d’innovation.

D’ailleurs, Huawei compte fournir de matériel d’expérimentation pédagogique destiné aux universités coopératives afin d’améliorer les compétences pratiques des étudiants. A ce titre Ainsi, Huawei a déjà créé un système de formation à la certification destiné aux professionnels et aux experts des agences gouvernementales.

Avec les académies créées dans le pays et dont le nombre sera en augmentation chaque année, Huawei compte prendre en charge 1500 étudiants des universités algériennes chaque année. Jusqu’à présents 20 professeurs sont déjà formés. 100 autres seront formés et certifiés, d’ici l’année prochaine, ont assuré les experts du Groupe chinois.

A la fin de 2019, 90 étudiants ont été certifiés par Huawei. Ce nombre atteindra les 500 vers la fin de cette année (2020) et les 1000 vers la fin de l’année prochaine (2021).

Huawei Algérie utilise les examens de certifications et les compétitions TIC pour sélectionner des talents algériens bénéficiaires des stages offerts par Huawei au sein même des établissements de formations en Chine.

Quels sont les enjeux de l’intelligence artificielle?

Huawei  estime que la croissance de l’intelligence artificielle sera exponentielle dans les années à venir. Alors que seulement 7% des entreprises dans le monde utilisent cette technologie aujourd’hui, elle devrait être 86% en 2025, d’après les prévisions du groupe.

Huawei prévoit donc de développer quatre points en plus du service de la traduction déjà présent sur beaucoup de produits : La simplicité d’usage pour rendre les interactions plus naturelles, la qualité des services pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs, la rapidité de fonctionnement pour que les réponses soient présentées immédiatement et enfin la sécurité. « Personne n’a envie de compromettre la sécurité de ses données », a lancé Felix Zhang, dans ce qui sonne comme un tacle à l’égard de Facebook.

« Le taux d’adoption des assistants intelligents devrait atteindre 90% à la fin de l’année 2020 et permettre aux gens de faire plus que tout ce qu’ils ont pu imaginer jusqu’à présent », avait promis, le  Eric Xu, vice-président en charge de l’ingénierie logicielle, dans une conférence internationale organisé, à Paris. Nous voyons l’intelligence artificielle comme une technologie qui élargie les champs des possibles. Elle sera, manifestement, présente dans tous les produits de Huawei. a-t-il conclu.

L’intelligence artificielle pourra aussi aider les gens atteints de handicap. « Les 39 millions de malvoyants pourront avoir une vie normale grâce à un casque qui détecte ce qu’il se passe autour d’eux et qui sera bientôt disponible », poursuit-on chez Huawei. Un début prometteur alors que l’émergence de nouveaux usages pour l’IA est permanente.

Selon le constructeur qui mise sur l’Afrique, le continent noir a toutes ses chances d’intégrer le concert du TIC, voir même renforcer son indépendance numérique,  s’il mise sur la formation du potentiel humain tout autant que les infrastructures. Le continent africain  regorge de talents qui se retrouvent forcés de chercher ailleurs,  car leurs recherches dépassent de loin la réalité économique de leur pays. L’intelligence artificielle est un domaine encore récent et ils peuvent encore mettre la main dans la fourmilière numérique, estiment-on.

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img