- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Commerce extérieur de l’Algérie: pour qui penche la balance à l’ère du Corona?

Par Ahmed Zakaria

La balance commerciale de l’Algérie à l’ère du Coronavirus a connu le recule des anciens plus grand fournisseurs de l’Algérie, en l’occurrence la Chine et la France et la montée des Etats-Unis, l’Ukraine, la Russie et la Turquie qui ont su profiter de la situation. Pour une fois La balance commerciale entre la France et l’Algérie a penché en faveur d’Alger avec 951 millions de dollars de produits exportés vers l’Algérie, contre 1 milliard et 50 millions d’exportations algérienne vers l’hexagone.

Dans un contexte économique et géopolitique délétère, accentué par le Covid-19, que l’Algérie tente tant bien que mal, à surmonter par une politique de diminution drastique des dépenses publiques et l’encouragement des productions hors hydrocarbures, la balance commerciale a connu un déficit de 1,5 milliard de dollars durant le 1er trimestre 2020. Soit une hausse de 26.21% 1,19 milliard de dollars à la même période en 2019, avec 1.19 milliards $.

La chute des prix de baril, le covid-19 et la réorientation de la politique économique du pays laisse entrevoir dore et déjà, un chamboulement dans les classements futures des partenaires de l’Algérie en terme d’échanges commerciaux.

Pour ce semestre, les fournisseurs traditionnels de l’Algérie comme la Chine, la France, ont été les premiers perdants, laissant une place de plus en plus grandissante en faveur de la Russie et les Etats Unis, qui ont vu respectivement leurs exportations augmenter de 32.06% et 75. 82%.  Les échanges avec la l’Ukraine, Turquie et l’Egypte ne cessent d’accroitre, a-t-on constaté.   L’Ukraine +33, 19% pour un volume de 204 millions de dollars. Idem pour l’Égypte qui a enregistré un surcroît de +22,07% avec 167 millions de dollars d’exportations.

Pour les principaux fournisseurs de l’Algérie, la Chine a enregistré une baisse de 32,33% pour 1,549 milliard de dollars vendus. La France a constaté un recul de -10,62% pour un volume de 951 millions de dollars, tout comme l’Italie avec -11,04% pour 741 millions de dollars; l’Espagne avec -28,38% pour 570 millions de dollars; et enfin l’Allemagne avec -36,11% pour 558 millions de dollars exportés.

 

Le Pétrole, ce nœud gordien !

Les exportations algériennes ont atteint près de 7,62 milliards de dollars (mds usd) durant les trois premiers mois de l’année en cours, contre 10,14 mds usd à la même période de l’année dernière, enregistrant ainsi une baisse de 24,89%, précisent les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD).Les importations ont, pour leur part, totalisé 9,12 mds usd, contre 11,33 mds usd, également en baisse de 19,52%. Les exportations ont ainsi assuré la couverture des importations à hauteur de 83,50%, contre 89,48% durant la même période de comparaison.

Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des exportations algériennes durant le 1er trimestre 2020, avec 92,40% du volume global des exportations, en s’établissant à près de 7,04 mds usd, contre 9,48 mds usd, enregistrant un recul de 25,78%.

Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 578,7 millions usd, ce qui représente 7,60% du volume global des exportations, contre 658,04 millions usd, en baisse de 12,06%, durant la même période de comparaison.

Les statistiques des Douanes montrent que ce recul des exportations hors hydrocarbures a concerné tous les groupes des principaux produits exportés.

En effet, les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits, avec 433,57 millions usd contre 481,47 millions usd, en baisse de (9,95%), des biens alimentaires avec 111,48 millions usd contre 111,72 millions usd (-0,21%) des biens d’équipement industriels avec 11,19 millions usd contre 29,02 millions usd (-61,42%).

Elles étaient composées aussi de produits bruts avec 15,28 millions usd, contre 26,46 millions (-42,23%) et les biens de consommation non alimentaires avec 7,16 millions usd, contre 9,21 millions usd (-22,24%). En 2019, la balance commerciale de l’Algérie a connu un déficit de 6,11 milliards de dollars, contre 4,47 milliards en 2018.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img