Mena News, Global Views

Algérie: ENS de Bouzareah: Sortie de la prière promotion d’enseignants de Tamazight

ALGER- Le système national de l’Education et de la Formation s’est renforcé en cette fin d’année universitaire 2018-2019 par la sortie, à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Bouzareah (Alger), de la première promotion d’enseignants du cycle primaire en tamazight, indique vendredi un communiqué du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA).

Il a été proposé à ce que cette promotion porte le nom de l’écrivain et chercheur Mouloud Mammeri, précise le communiqué.

En cette occasion, le HCA qui œuvre à la consolidation de la langue amazighe à l’école et à l’université algériennes, a pris l’initiative d’organiser « une sortie pédagogique et culturelle au profit des 40 lauréats de cette promotion, placée sous l’encadrement de la directrice de la section langue tamazight de l’ENS et du président de l’association des enseignants de tamazight de la wilaya d’Alger », ajoute le communiqué.

Le déplacement aura lieu samedi à destination du village Azemmour Oumeriem qui s’est distingué, en 2018, dans le concours relatif au village le plus propre au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il se poursuivra, dans une deuxième étape, au centre culturel de la commune d’Ath-Yenni où plusieurs activités seront organisées et un hommage sera rendu à Mouloud Mammeri, ajoute la même source.

Par ailleurs, le HCA affirme que la généralisation des sections de tamazight à travers le pays reste l’un de ses objectifs à concrétiser « à court et à moyen termes ».

Maghreb Facts-sources APS

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci