- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

USA: un homme tué par balle lors d’une manifestation anti-racisme

Par Rachid Ghezali/ Agences

Un homme a été tué et une autre personne gravement blessée par balle, samedi 27 juin à dans un parc de Louisville, (Kentucky), où se tenait une manifestation contre le racisme sous la bannière Black Lives Matter.

Les circonstances de la fusillade restent toujours flous, mais toutes les conditions étaient réunies pour que le drame se reproduise. Des contre manifestants, chauffé à « blanc » , appelés « groupes patriotes armés » comptaient toute au long de la soirée se confronter aux manifestants.

Les tensions raciales connaissent une recrudescence inquiétantes dans cette ville depuis bien avant l’assassinat de Georges Floyd qui a plongé les USA dans une vague de violence de plus en plus « armée ».

En effet, la mort de Breonna Taylor, une infirmière de 26 ans,  avait été suivie de nombreuses manifestations contre les violences policières, qui ont ensuite pris des tournures inquiétantes, avec celle de George Floyd, l’Afro-Américain asphyxié par un policier blanc le 25 mai. Des agents, munis d’un mandat de perquisition, agissaient dans le cadre d’un avis de recherche erroné concernant un suspect qui était déjà détenu, avaient atteint la jeune infirmière d’au moins huit balles. Les manifestations des Black Lives Matter (BLM) sont devenues particulièrement incessantes depuis,  à Louisville. Ce qui n’a pas été du goût des groupes suprématistes Blancs.

Prévenue par un appel, la police locale a retrouvé un homme grièvement blessé par balles dans le Jefferson Square Park, où se tenait la manifestation. visiblement dépassée par les événements, la police de la ville, a précisé sur Twitter que  «les forces de ont vainement tenté de le sauver»

D’ailleurs, à peine arrivé sur le lieu où gisait le corps de l’homme assassiné, une autre personne blessée par balles a été signalée, en face du parc. La police affirme ignorer s’il y avait un seul ou plusieurs tireurs. En tout cas, à voir la vidéo, les tirs étaient nourris.

Ces incidents tragiques successifs et soigneusement dits «isolés», s’inscrivent en réalité dans une longue série d’hommes et de femmes noirs non armés tués par des policiers blancs. A chaque fois les démons de l’histoire resurgissent pour mettre en exergue les profondes fractures raciales et sociales plombées par une politique et un discours ségrégationniste systémique. Le racisme tue encore en Amérique et menace de gagner l’Europe…

 

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img