- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Une vaste cyberattaque ciblent les principaux terminaux pétroliers européens

Les principales cibles des hackers semblent être les plaques tournantes du commerce pétrolier d’Amsterdam, Rotterdam, Anvers, où les systèmes informatiques des entreprises ont souffert de l’attaque, paralysant les opérations de transport maritime et de la distribution d’énergie sur le Vieux Continent. Ce tournant critique est-il une extension du conflit en cours entre les pays de l’OTAN et la Russie à propos de la crise ukrainienne et du gazoduc Northstream2 ?
thor

Par A-Zakaria / Agences


De terminaux pétroliers dans certains des plus grands ports d’Europe occidentale ont été victimes d’une cyberattaque le 28 janvier.

Selon MarketScreener.com, des Hackers ont mené une attaque de grand ampleur contre les systèmes d’exploitation des terminaux pétroliers européens. Les cyberattaque se sont concentrées principalement, sur les terminaux d’Evos des ports flamands d’Anvers et de Gandz, ainsi que ceux des ports néerlandais de Terneuzen et d’Amsterdam.

Le parquet d’Anvers (Belgique) a annoncé « l’ouverture d’une enquête sur une cyberattaque de grande ampleur contre des infrastructures portuaires », écrit l’Agence France-Presse, AFP citant un représentant du parquet.

Le magazine belge Tijd a rapporté, citant ses sources, que Sea-Invest, qui est l’un des plus grands opérateurs mondiaux de terminaux portuaires, y compris dans le port d’Anvers, a été victime d’une cyberattaque massive et sans égale. Cela a par conséquent paralysé une partie importante de ses systèmes informatiques de l’entreprise bloquant de fait, le fonctionnement de ses infrastructures. indique-t-on .

Oiltanking GmbH, un distributeur d’essence allemand, avait annoncé une « perturbation à la suite d’une cyberattaque ». Mabanaft GmbH, un fournisseur de pétrole n’a également pas échappé à cette piraterie électronique. Les deux sociétés sont des filiales du groupe Marquard & Bahls.


Au paravent, tous les systèmes de chargement et de déchargement de réservoirs exploités par Oiltanking Deutschland en Allemagne ont été paralysés, a rapporté le journal économique allemand Handelsblatt le 1er février 2022.
Selon Handelsblatt, Oiltanking Deutschland est l’un des plus grands fournisseurs indépendants d’espaces de stockage pour les huiles, les produits chimiques et les gaz dans le monde et possède 11 parcs de stockage en Allemagne.

La division allemande de Mabanaft a immédiatement déclaré le cas de force majeure pour la plupart de ses livraisons nationales vers l’Allemagne.

Les cyberattaques ont par ailleurs, entraîné des retards dans le chargement et le déchargement des pétroliers ce qui d’accentuer la crise d’approvisionnement et de distribution du pétrole et du gaz qui secoue l’Europe à cause du conflit entre les pays de l’OTAN conduits par les Etats-Unis et la Russie concernant les dossiers de l’Ukraine  et le gazoduc Northstream2 qui relie le Russie à l’Allemagne.

Les responsables du renseignement allemand (BFV) ont émis un avertissement la semaine dernière indiquant qu’APT27 utilisait une variante malveillante d’HYPERBRO contre des sociétés commerciales allemandes. Les experts ont signalé à ce titre, que les attaquants utilisaient les vulnérabilités des logiciels Microsoft Exchange et Zoho AdSelf Service Plus1 depuis mars 2021 comme passerelle pour les attaques.

Alors que les interrogations quant à l’origine de ses cyberattaques se multiplient S. Rommens de la société de cybersécurité Vectra n’a pour sa part pas écarté l’hypothèse que ces cyberattaques contre les installations énergétiques pourraient être liées aux tensions entre la Russie et l’Ukraine. lit-on sur le site Naftgaz

L’agence a également signalé, citant un représentant d’une compagnie d’assurance à Rotterdam (Pays-Bas), qu’en plus du port d’Anvers, un certain nombre de ports dans les pays de l’UE ont été confrontés à une cyberattaque à grande échelle qui a touché des terminaux pétroliers, bloquant une partie de la fournitures de l’énergie à l’Europe.

Ce nouvel épisode vient accentuer les déboires des pays européens quant à leurs politiques énergétiques, alors les prix du pétrole ont atteint un sommet inégalé, depuis sept ans, dans un contexte de tensions diplomatiques avec le fournisseur de gaz russe. Il faut dire que la factures énergétiques ne cessent d’alimenter non seulement la hausse continuelle de l’inflation mais aussi la grogne sociale qui a effrayé les décideurs européens.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img