- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

« The Soldier and the State ».

La revue El Djeich sort de sa réserve, dévoile des vérités sur le Hirak II et répond aux utilisateurs du terme « dawla madania machi Askaria » (Etat civil, pas militaire).


PAR : ALI EL HADJ TAHAR


Le peuple a prouvé son attachement à l’ANP, et le cortège qui a accompagné Gaïd Salah est la meilleure illustration, tout comme le slogan de « Djeich chaab khawa khawa », qui était scandé jusqu’au départ de Bouteflika, dont la démission était exigée par l’APN.

Tous les ennemis de l’Algérie savent que l’ANP a joué un rôle fondamental dans l’éviction de la mafia qui squattait le pays, que l’ANP est garante de l’ordre constitutionnel et de la pérennité de la démocratie, comme elle l’a fait en 1993 en interrompant un processus électoral qui allait être détourné en « dawla islamiya », en dictature théocratique.

La revue El Djeich nous révèle que le Maroc est très actif en matière de cyber-attaques contre l’Algérie, enfin en utilisant les réseaux sociaux car il n’a pas les capacités d’attaquer notre pays cybernétiquement et n’oserait jamais le faire s’il en avait les moyens.

Le Makhzen déployait près de 500 pages Facebook contre l’Algérie. Il y a 150 pages Facebook françaises et 20 pages Facebook israéliennes ciblant notre pays, révèle la revue El Djeich.

D’ailleurs, le 5 mars 2021, Facebook a supprimé plus de 400 comptes et pages Facebook et Instagram au Maroc dans le cadre de sa politique de lutte contre les «comportements inauthentiques coordonnés», selon un rapport publié sur son site.

Les Makhzen sait pourquoi il s’attaque à l’Algérie, tout comme Israël qui tentent de diaboliser l’ANP d’abord qu’il savent solidement adossée au peuple et lui servant, à son tour, de bouclier. Les ennemis de l’Algérie savent que seule une ARMEE patriotique, nationale, nationaliste ancrée dans les principes de Novembre ne trahit JAMAIS son pays et son peuple, car créée pour le servir.

Les harkis savent aussi cela. Mais pourquoi des Algériens qui se disent patriotes s’attaquent-ils à l’ANP, croyant bien faire ? Quelles preuves ont-ils de la salir ainsi? Les patriotes chiliens, boliviens, nicaraguayens, brésiliens, hawaïens, philippins, qui ont subi les pires dictatures militaires, ont-ils sali leur armée ainsi? Jamais ! Que se passe-t-il dans la tête de certains algériens, qui ne sont certes qu’une infime minorité qui se prend pour la majorité, pour s’attaquer ainsi à leur pays ?

Il faut d’abord demander une explication à Laouari Addi, le sociologue qui ignore les concepts en usage dans la terminologie de la sociologie militaire et qui reprend bêtement ce slogan d’Ali Belhadj, un slogan qui remonterait aux frères musulmans sous Djamal Abdennacer.

En tout cas, les islamistes sont logiques quand ils disent dawla madania machi 3askaria, car ils refusent de dire DEMOCRATIE.

Les wahhabites refusent la démocratie. Jamais les éléments de Rachad ou du FIS ne demanderont la démocratie, ils n’en veulent pas. Les islamistes s’en foutent du double usage d’un concept qui existe (état civil= statut de la personne dans la société et la famille). Nos « démocrates » utilisent leur concept, et légitiment donc leur revendication de « dawla madania islamique » comme celle que voulait créer Madani. Les islamistes de Rachad savent que l’armée, dans tous les pays musulmans, est l’ennemi du wahhabisme. Erdogan a même inventé un FAUX coup d’Etat pour s’attaquer à l’armée et la mettre sous sa botte.Ya monsieur Laouari Addi, on ne dit pas dawla madania machi 3askaria! En sociologie, on dit : Civilian control of the military (en français contrôle civil du militaire) ! Ce concept remonte à 1957, date de la sortie du livre de Samuel Huntington, « The Soldier and the State ».

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img