- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Poutine reconnaît l’indépendance de Moscou Donetsk et de Lougansk et ordonne d’y déployer son armée

Sur fond d’escalade, le président russe a signé la reconnaissance de l’indépendance de Donetsk et Lougansk, marquant la fin des négociations avec Kiev sur les accords de Minsk, après une longue intervention à la télévision où il qualifie l’Ukraine de pays corrompu et venant de l’étranger. Il a assuré dans son allocution que les européens n’ont pas répondu aux inquiétudes de Moscou. Les USA et L’UE promettent en réaction, des sanction ciblées
MF

Ses homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz ont été les premiers chefs d’Etats européens informés par Poutine. Cet annonce intervient à un moment où la crise Ukrainienne a pris un tournant des plus dangereux avec la multiplication des actes de guerre sur les frontières russes. Les Tentatives du chancelier Allemand et le président français de ramener Biden et Poutine à discussion a finalement échoué.

Dans un communiqué publié lundi soir, le Kremlin a indiqué que Poutine avait tenu deux appels téléphoniques avec Macron et Scholz, « les informant des résultats de la réunion élargie du Conseil de sécurité russe, qui a examiné la situation actuelle sur le Donbass dans le contexte de la décision de la Douma d’Etat russe sur la question de la reconnaissance des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. »

Le Kremlin a noté que Poutine a également reçu aujourd’hui une demande des présidents des républiques de Donetsk et de Lougansk, Denis Pushilin et Denis Pasichnik, de reconnaître leur souveraineté « à la lumière de l’agression militaire des autorités ukrainiennes et du bombardement massif des terres du Donbass, ce qui conduit à la souffrance de la population civile. »

« Prenant acte de ces questions, le président russe a déclaré qu’il avait l’intention de signer dès que possible un décret approprié » reconnaissant l’indépendance des deux républiques, ajoute le communiqué.

Le Kremlin a indiqué que « le président français et la chancelière allemande ont exprimé leur déception face à ces développements, mais ont confirmé leur volonté de poursuivre les contacts ».  

Lundi, des membres du Conseil de sécurité russe ont appelé le président du pays à reconnaître l’indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et de Louhansk, que Moscou considérait comme faisant partie du territoire ukrainien, accusant les autorités ukrainiennes de chercher à résoudre militairement la question du Donbass.

Depuis 2014, l’Ukraine connaît une grave crise politico-militaire qui a éclaté après un changement forcé d’autorité à Kiev à la suite de manifestations généralisées avec le soutien de l’Occident et la participation intense des forces nationalistes extrémistes du pays.

Une guerre a éclaté dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, habitée par une population majoritairement russophone, entre les forces locales et le gouvernement, tandis que la population locale a annoncé en avril 2014 la création des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, qui ne bénéficient actuellement pas toute reconnaissance internationale.

l’OTAN condamne, Washington et l’UE préparent des sanctions

L’annonce par la Russie de reconnaître les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, les chancelleries occidentales ont dénoncé ce qu’elles considèrent être une « violation du droit international » et annoncé des sanctions à venir. « La reconnaissance des deux territoires séparatistes en Ukraine est une violation flagrante du droit international, de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et des accords de Minsk. L’UE et ses partenaires réagiront avec unité, fermeté et détermination en solidarité avec l’Ukraine », ont ainsi déclaré dans deux tweets le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a pour sa part annoncé son intention de soumettre aux ministres des Affaires étrangères de l’UE des mesures prévues dans le paquet de sanctions préparé en cas d’agression militaire de l’Ukraine par la Russie. «S’il y a annexion, il y aura des sanctions et s’il y a reconnaissance, je mettrai les sanctions sur la table et les ministres décideront. Nous avons un paquet. Il y a différentes mesures et le degré de leur mise en œuvre dépend du niveau d’agression», a précisé Josep Borrell.

A ce titre, le président français Emmanuel Macron a demandé des «sanctions européennes ciblées», dénonçant «une violation unilatérale des engagements internationaux de la Russie et une atteinte à la souveraineté de l’Ukraine», dans un communiqué de l’Elysée. Côté américain, la Maison Blanche a annoncé des sanctions contre les Républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, avertissant que d’autres mesures étaient prêtes si nécessaire. Le président Biden va «publier un décret qui interdira tout nouvel investissement, échange ou financement par des personnes américaines à destination, en provenance ou dans les régions [de Donetsk et Lougansk]», a ainsi indiqué sa porte-parole, Jen Psaki.


Et vendredi, Pushilin et Pasichnik ont ​​annoncé le début de l’évacuation des résidents des deux républiques vers le territoire de la Russie afin d’éviter des pertes civiles dans le contexte de l’escalade des hostilités avec les forces gouvernementales ukrainiennes, qui ont intensifié les bombardements des deux régions. .

COMMENT ONT-ILS CONVAINCU LE MONDE QUE L’INVASION RUSSE DE L’UKRAINE EST IMMINENTE ?

Cliquez pour lire


Source : RT

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img