- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Algérie: Les deux ex chefs du gouvernement Ouyahia et Sellal à nouveau devant la justice

Ils ont comparu aujourd’hui devant le tribunal de Sidi  M’Hamed

De notre correspondante à Alger : Sahra Achour

Plusieurs hauts responsables et hommes d’affaires ont été présentés aujourd’hui devant la justice. A leur tête Ahmed Ouyahia. L’ancien premier ministre, qui a avait déjà comparu, le 16 Mai dernier, comme témoin dans l’affaire de Ali Haddad, est arrivé cet après midi au tribunal de Sidi M’hamed pour comparaître devant le juge d’instruction. Il ferait face à des accusations relatives « à la corruption et l’abus d’autorité ».

Par ailleurs, les anciens responsables Abdelmalek Sellal ancien premier ministre, Amar Ghoul, Youcef Yousfi, Boudjemaa Talai, respectivement anciens ministre des travaux publics, de l’énergie et des transports, Amar Tou, Abdesslam Bouchouareb et Abdelghani Zaalane ont également été écouté par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed.

Même l’homme d’affaires  Mahieddine Tahkout a été aussi auditionné par le Tribunal, il était arrivé au palais de la justice, cet après midi,  en compagnie de son fils.

Idem pour l’ex wali d’Alger  Abdelkader Zoukh qui a été  également présenté devant le juge près le tribunal de Sidi M’hamed, a annoncé  la télévision  publique ENTV sans donner plus de détails.

Le wali d’El Bayadh Djamel Khanfar et le wali de  Saida Seif El Islem Louh ont également été présentés aujourd’hui devant la justice. Les affaires liées à la corruption ne semblent pas s’arrêter à ce niveau des hauts responsables mais elles se sont étendues pour  toucher aussi des cadres du ministère de l’industrie et même l’ANDI (Agence Nationale de développement industriel), et des oeuvres universitaires.

Parallèlement à ces convocations en justice, dans le cadre de la lutte contre la corruption, l’une des revendications du Hirak,  il a été également procédé aujourd’hui à des changements qui ont touché de hauts responsables à la présidence de la République.

En effet, le chef de l’Etat Abdelkader  Bensalah a  mis fin aux fonctions de trois cadres à la Présidence : Baghdadli Abdelmadjid et Kalafate Mohamed Mehdi, respectivement Directeur de l’administration générale et Directeur des cadres à la Présidence de la République. Il a été, également, mis fin aux fonctions de Mme Temmimi Assia, en qualité de chargée de mission à la Présidence de la République, selon le communiqué de la présidence.

S.A

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img