- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Maroc: le Royaume s’endette de 200M $ pour l’acquisition de missiles français

Par Heeba Nawel

le royaume marocains vient de s’endetter de 200 millions de dollars pour l’achat des missiles sol-air de fabrication française. La France devient ainsi un des plus grands fournisseurs d’armes au Maroc, selon les statistiques.  C’est la banque Française BNP ParisBas qui a octroyé le crédit pour financer ce contrat de missiles sol-air de type VL-Mica.

 

L’année 2020, marque le retour en force des armements français dans au Maroc, a fait remarqué le site spécialisé dans les questions militaires, «Menadefense», qui a rapporté l’information, citant  le journal économique français La Tribune. 

Cette endettement rentre dans le cadre d’une commande pour au moins 400 millions d’euro d’équipements militaires auprès d’industriels français. L’accord serait entériné à l’occasion de la visite officielle du président Emmanuel Macron à Rabat.

MBDA signerait aussi, selon La Tribune, un contrat de 200 millions d’euro pour la vente de systèmes de défense aérienne à courte distance (SHORAD) VL-MICA, qui a une portée de 20 Km

Le chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani, avait signé un décret paru dans le journal officiel du 18 mai 2020, validant un emprunt de 192,1 millions d’euros pour le financement «d’un contrat commercial» conclu entre l’Administration de la Défense nationale et le missilier français MBDA France. A rapporté le site d’information Sputnik.

Le site ajoute que l’autre partie du contrat concernerait l’acquisition de 60 systèmes d’artillerie montés sur camion CAESAR de 155 Mm et un lot de munition pour une valeur de 200 million d’euro, fourni par le constructeur Dexter.

Statistiquement, la France a vendu au Maroc pour 1,8 milliard d’euros de matériel militaire et d’armes entre 2008 et 2018, dont deux satellites espions en 2013 (Airbus et Thales), selon le l’Institut international de recherche sur la Paix de Stockholm (SIPRI) .

Cet institut a établi un rapport détaillé sur les vente d’armement dans le monde. Cette étude fait état d’une augmentation du budget militaire des pays nord-africains, qui atteint  57% du total des dépenses de toute l’Afrique, soit 23,5 milliards. L’Algérie, 23e, est le seul pays du continent à figurer dans le Top 40 des plus gros budgets militaires établi par le SIPRI. L’Égypte, pourtant première puissance militaire d’Afrique, n’y figure pas.

Le (SIPRI) a relevé également une course à l’armement en Afrique du Nord, justifiée par les développement de la situation dans cette région, notamment le pourrissement qui gagne la scène libyenne et le Sahel. Par ailleurs, le rapport indique le que le volume global des dépenses de l’Afrique s’établit à 41,2 milliards de dollars au Total.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img