Mena News, Global Views

Le président Tebboune pose la 1e pierre du projet de la Ville médiatique « Dzair Media City »

 Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a posé, mercredi, la première pierre du projet de réalisation de la nouvelle ville médiatique « Dzair Media City » à Ouled Fayet (Alger), et ce, dans le cadre de la célébration du 61e anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse.

S’étendant sur une superficie de 74 hectares, « Dzair Media City » comprend une zone dédiée aux médias, des studios de tournage, un village d’artistes, un espace d’enseignement et de recherche, ainsi qu’une zone multiservices.

La zone dédiée aux médias abritera les sièges de l’Entreprise publique de Télévision (EPTV), l’Agence Algérie Presse Service (APS), l’Etablissement public de Télédiffusion d’Algérie (TDA), l’Entreprise Nationale de Communication, d’Edition et de Publicité (ANEP), la Radio algérienne et la chaîne « AL24news ».


A cette occasion, le président de la République a ordonné l’accélération de la cadence de réalisation de cet édifice médiatique de grande envergure, qui répond aux normes internationales les plus récentes dans ce domaine, et dont le délai de réalisation est fixé à 27 mois.

Le Président Tebboune à insisté sur la nécessité de transférer le siège de la Maison de la Presse vers cette nouvelle ville médiatique et de dédier un immeuble à la presse électronique pouvant accueillir jusqu’à 50 titres.

Le président de la République a également évoqué la possibilité pour les titres de la presse écrite, qui le souhaitent, de louer des locaux au niveau de « Dzair Media City ».

Le Président Tebboune a souligné l’intérêt qu’il accorde au parachèvement de ce projet dans les délais fixés, insistant sur la nécessité de le doter des structures garantissant différents services et d’utiliser les énergies renouvelables au niveau de ces installations.

Au terme de sa visite d’inspection, le président de la République a écouté l’hymne national avant de passer en revue des détachements des différentes Forces de l’Armée nationale populaire (ANP) et de la Garde républicaine, qui lui ont rendu les honneurs.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Des « Circoncellions » aux « fellagas »

Il y a une reconnaissance, par comparaison, que le mouvement des Circoncellions était bien un mouvement social dont...

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci

- Advertisement -spot_img