Mena News, Global Views

L’Armée appelle les juges à s’attaquer à la corruption

Des parties externes cherchent à installer le chaos

Le chef d’état-major de l’ANP a appelé les Algériens, lors de la 3e journée de sa visite en 2e Région Militaire, à faire preuve de patience, de conscience et de lucidité afin de réaliser les revendications populaires. Pour le chef de l’ANP, « le peuple a obtenu ce qu’il voulait lorsque le Président de la République a présenté sa démission le soir du jour même, pour passer ensuite à la phase de transition ».

L’Armée Nationale Populaire a, souligné Gaid Salah, veillé « à s’aligner aux côtés du peuple, et a insisté sur la nécessité de satisfaire ses revendications légitimes ». Le responsable de l’état-major a également insisté sur la nécessité de « garantir le bon fonctionnement de l’Etat dans le cadre de la légitimité constitutionnelle» et ce, dans le cadre des articles 102, 7 et 8 dont il a rappelé les péripéties jusqu’au soir de la démission d’Abdelaziz Bouteflika.

Tout en déplorant des tentatives de « certaines parties étrangères » à vouloir imposer des « représentants du peuple en vue de conduire la phase de transition  dans le but « de mettre en exécution leurs desseins visant à déstabiliser le pays »,  », le communiqué de l’état-major fait allusion de façon sibylline aux forces étrangères qui visent à provoquer « un vide constitutionnel et détruire les institutions de l’Etat, voire provoquer une déclaration de l’état d’exception ».

Le communiqué de l’état-major confirme également les informations parues ici et là sur la présence des éléments des ONG étrangères dans les manifestations et les efforts pour « déjouer les tentatives d’infiltration de ces parties suspectes ». Ces élément, ajoute le communiqué, « ont été pris en flagrant délit dont la mission consiste à infiltrer les manifestations pacifiques et les orienter, avec la complicité et en coordination avec leurs agents à l’intérieur».

Toute en appelant à la voie de la sagesse, de la pondération et de la clairvoyance, le chef d’état-major, s’engage à ce  que la période de transition qui s’ouvre « se fera avec l’accompagnement de l’Armée Nationale Populaire » sur la base de la « confiance » placée en elle par le peuple et elle veillera à ce qu’elle se déroule « dans un climat de « sérénité et dans le strict respect des règles de transparence et d’intégrité et des lois de la République».

Enfin et point des plus importants du communiqué, la justice, « qui a recouvert ses pleines prérogatives », selon le communiqué, « est désormais en mesures d’entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement et de dilapidation des fonds publics », précise-t-il, ainsi qu’à toutes les affaires de détournement précédentes.:

« A cet effet, nous rassurons l’opinion publique que la question s’étendra à tous les dossiers précédents, comme l’affaire d’El Khalifa, de Sonatrach et du Boucher et autres dossiers relatifs à la corruption qui ont occasionné des pertes considérables au Trésor Public», précise le communiqué du chef d’état-major de l’ANP.

Mourad Bentahar

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Conflit culturel Algéro-marocain : Maroc Israël ou la quête compulsive d’identité meurtrière…

Depuis plusieurs décennies maintenant, l'Algérie et le Maroc entretiennent une relation pour le moins tendue, soulignée par des rivalités...

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci