- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Erdoghan enverra 11 terroristes de Daech ce lundi, Bachar le traite « d’immoral maître-chanteur »

Maghrebfacts

Le ministre turc de l’Intérieur, Suleiman Soilu, a annoncé jeudi que 11 terroristes d’origine française qui combatait dans les rangs de Daesh, seraient prochainement expulsés de Turquie vers Paris

« Nous allons laisser onze citoyens français, combattants de l’Etat islamique, en France au début du mois de décembre » a déclaré  le ministre turc dans u communiqué de presse.

Le ministère de l’Intérieur a annoncé le transfert  vers l’Allemagne et le Royaume-Uni, de huit combattants d’origine  terroristes de l’Etat islamique, arrêtés par l’arme turque.

Les forces de sécurité turques ont récemment arrêté un grand nombre de membres de l’Etat islamique de nationalités européennes lors de l’opération « Printemps de la paix » menée par les forces turques le mois dernier contre les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie.

Certains pays européens ayant déjà anticipé ce chantage ont déchu ce terroriste d’ISIS, de leurs citoyennetés à leurs citoyens ISIS afin de les empêcher de retourner en Europe. Ce qui n’a pas empêché Erdoghane qui semble bénéficier du feu vert du président américain Trump, d’exécuter ses menaces.

Bachar el-Assad assure que les terroristes étrangers seront soumis «à la loi syrienne» dans son pays

Dans un entretien à Paris Match, le président syrien a assuré que les djihadistes détenus dans les prisons kurdes seraient bien jugés en Syrie en cas d’accord entre les deux pays. Il est par ailleurs revenu sur le rôle de la France sur le terrain. Lors d’une interview accordée à Paris Match, le président syrien Bachar el-Assad est revenu sur le sort réservé aux djihadistes français détenus par les Kurdes en cas d’accord politique entre les deux parties. «Tout terroriste qui se trouve dans les régions contrôlées par les forces syriennes sera soumise à la loi syrienne. Celle-ci est très claire. Ils seront donc traduits en justice devant des tribunaux spécialisés en matière de terrorisme», a-t-il affirmé, ajoutant néanmoins ne pas avoir «de chiffres» sur le nombre exact de ressortissants français incarcérés.

Réagissant aux propos du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui menace régulièrement de renvoyer les djihadistes européens sur le Vieux Continent, Bachar el-Assad a tancé un comportement qu’il juge «immoral». «Erdogan tente de faire chanter l’Europe. Quelqu’un qui se respecte ne parle pas de cette manière […] Renvoyer vers un autre pays les terroristes, ou toute personne qui a été jugée et condamnée, est soumis à des accords bilatéraux entre les États», a-t-il fait valoir.

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img