- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Drapeau marocain brûlé à Paris: des Marocains de Belgique manifestent contre des «séparatistes»

La communauté marocaine de Belgique a organisé, mercredi 30 octobre à Bruxelles, une manifestation pour dénoncer l’acte de certains «séparatistes rifains» qui ont brûlé, samedi 26 octobre, à Paris, le drapeau du royaume chérifien. Les protestataires ont publié une vidéo de leur manifestation sur le Net.

​Face à ce geste qui a déclenché un tollé dans le royaume chérifien, le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger a fermement réagi dans un communiqué publié sur son site officiel, condamnant un acte «puéril» et «lâche».

En effet, lors de la manifestation organisée à Paris par des Marocains à l’occasion du troisième anniversaire du décès de Mohcine Fikri, un marchand de poisson dont la mort a été à l’origine d’un mouvement de contestation sociale dans le Rif, dans le nord du Maroc, des «séparatistes» ont piétiné et brûlé le drapeau du pays.

Ils ont réclamé «l’indépendance du Rif» du «colonialisme alaouite [en référence à la famille royale marocaine, ndlr]», brandissant des drapeaux de la «République du Rif», fondée par Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi dans les années 1920 contre l’occupation espagnole.

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger a fermement réagi contre les manifestants rifains qui ont piétiné et brûlé le drapeau du Maroc, samedi 26 octobre à Paris, dénonçant «un acte criminel qui n’a aucun rapport avec la liberté d’expression».

Samedi 26 octobre, une manifestation a été organisée à Paris par des Marocains à l’occasion du 3e anniversaire du décès de Mohcine Fikri, le marchand de poisson dont la mort a été à l’origine du début du mouvement de contestation sociale dans le Rif, dans le nord du Maroc.

Certains manifestants qualifiés par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) de «séparatistes» ont piétiné et brûlé le drapeau du royaume chérifien, réclamant «l’indépendance du Rif» du «colonialisme alaouite [en référence à la famille royale marocaine, ndlr]» et en brandissant des drapeaux de la «République du Rif», fondée par Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi dans les années 1920 contre l’occupation espagnole.

Sputnik

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img