- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Coupe de filet dans la mafia politico-financière de la capitale de l’ouest Oran

Par : Ahmed Zakaria 

La police judiciaire relevant des services de sûreté de la wilaya d’Oran a procédé, ce jeudi, à l’arrestation de l’ex-chef de Sûreté d’Oran, et contrôleur de la police, Nouaceri Salah, ainsi que du maire d’Es-Senia, Yahia Bounaka, d’un élu de la commune d’El Kerma, du commissaire de la même commune et d’un député RND. Ils étaient tous dans le collimateur de la justice pour les griefs liés à des affaires de  détournements de foncier et d’enrichissement illicite.

 

Entendu par la brigade financière et économique de la Sûreté d’Oran, les deux hommes sont accusés d’enrichissement illicite et pillage de l’immobilier.

L’arrestation de l’ancien patron de la police Oranaise, fait certainement le bonheur de plus qu’un.  Les enquêteurs sont, sans doute, tombés des nues. Ils ont en effet recensé pour près de 100 milliards de biens.

La capitale de l’ouest a en effet vécu une vague d’arrestations sans précédent dans le cadre de la lutte contre la corruption et l’éradication des corrompus de l’ancien système du clan Bouteflika.   Les services de police ont ainsi procédé à de nombreuses arrestations ce jeudi la majeure partie des personnes incriminées ont un lien avec l’affaire l’agence foncière d’Oran. Le directeur de cet organisme, Mohamed Mebarki, a d’ailleurs été, arrêté, alors qu’il tentait de prendre la fuite par la voie maritime à bord d’une embarcation de fortune.

L’on a également souligné l’implication de Mohamed Mebarki dans des affaires de corruption et de dilapidation du foncier notamment au niveau de la daïra de Bir El Djir. Ce scandale risque de noyer l’ex-wali d’Oran Abdelghani Zaalane, qui croupi actuellement, à la prison d’El Harrach.

Le domicile, ainsi que les bureaux d’un homme d’affaires membre du FLN proche de l’ex patron  la sûreté natioanle Abdelghani Hamel, ont également fait l’objet de perquisitions  jeudi dernier,

Quatre hommes d’affaires ainsi que d’autres cadres fonctionnaires de la wilaya d’Oran, ont été interpellés et embarqués à l’aéroport d’Oran, alors qu’ils tentaient de quitter le pays.

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img