Mena News, Global Views

Burkina Faso :Mandat d’arrêt international contre l’assassin de Thomas Sankara

Maghrebfacts/ OLCI

Le Burkina Faso émet un mandat d’arrêt international à l’encontre de Blaise Compaoré, pour l’assassinat de l’ancien président Thomas Sankara. L’information a été rapportée par Reuters.

Le 15 octobre 2019, la famille et les partisans de Thomas Sankara commémoraient le 32e anniversaire de l’assassinat du père de la révolution Burkinabè. Les avocats du président assassiné , à la presse avaient exprimé leur satisfaction en ce qui concerne l’évolution du dossier judiciaire. L’ancien président Blaise Compaoré et le général Gilbert Diendere l’ex chef de la garde présidentielle ont été mis en cause dans ce dossier.
Prosper Farama, avocat de la famille Sankara a déclaré à Reuters que les incriminations étaient entre autres de meurtre et de complicité d’assassinat.

En 2015, l’autopsie d’un corps présumé de Sankara montrait qu’il avait été criblé de balles, confirmant la thèse selon laquelle il aurait été abattu durant un coup d’État de 1987 qui a porté Compaoré au pouvoir. Ironie du sort, le mois anniversaire du décès de Sankara, Compaoré était évincé du pouvoir après 27 ans par le peuple burkinabè révolté. Il est obligé de trouver refuge en Côte d’Ivoire, en 2014. La veuve de la figure représentative du panafricanisme, Mariam Sankara, exprimait sa joie car à ses yeux cela constituait une réhabilitation de la mémoire de son défunt époux.

« Il ne doit pas couler des jours paisibles à Yamoussoukro, il doit répondre de ses actes et de ses crimes de sang » annonçait-elle à la presse à propos de Compaoré. À ce jour, 23 personnes ont été incriminées et les auditions continuent encore au tribunal militaire de Ouagadougou. Les proches, ainsi que les défenseurs passionnés de la mémoire de Thomas Sankara espèrent incessamment que justice sera rendue.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci