Mena News, Global Views

Au moins 35 personnes craignent la mort après le naufrage d’un canot en route vers les îles Canaries

Au moins 35 personnes ne se soient noyées après qu’un bateau gonflable transportant jusqu’à 60 migrants et réfugiés a coulé alors qu’il se dirigeait vers les îles Canaries tôt mercredi matin. Des ont accusent les autorités marocaines et espagnole de ne pas avoir agi assez rapidement pour leur porté secours rapporte le journal The Guardian.

MF

Par | Ilyes Marsisc


L’ONG espagnole de migration Caminando Fronteras (Walking Borders) a déclaré que 60 personnes se trouvaient sur le bateau, dont 39 étaient portées disparues. Une autre ONG, Alarm Phone, a estimé le nombre de personnes à bord, à 59 et a déclaré que 35 ne donnent aucun signe de vie.

Le service de sauvetage maritime espagnol s’est défendu et a déclaré qu’un hélicoptère espagnol avait récupéré l’un des deux corps qui avaient été localisés, tandis que les autorités marocaines auraient secouru 24 personnes après s’être alertées.

« Le bateau a eu des difficultés et a coulé », a déclaré un porte-parole du service. « Une opération de sauvetage a été lancée par les autorités marocaines ce matin. Ils ont demandé notre aide et un de nos hélicoptères a récupéré le corps d’un mineur, qui a été transporté à l’aéroport de Gran Canaria. Plus tard, un porte-conteneurs qui a participé à l’opération de recherche a localisé un autre corps.

Le porte-parole a ajouté: « Nous ne savons pas exactement combien de personnes ont disparu, mais il pourrait y avoir jusqu’à 60 personnes à bord du bateau pneumatique. »

51 personnes avaient été secourues d’un autre bateau qui avait eu des difficultés à sept milles au large de la côte est de Lanzarote, dans les îles Canaries, mercredi matin.

Les deux ONG de migration ont accusé les autorités espagnoles et marocaines de ne pas avoir agi assez rapidement pour aider les personnes à bord du bateau pneumatique.

« Avoir 60 personnes – dont six femmes et un bébé – attendant les secours pendant plus de 12 heures sur un bateau gonflable instable qui pourrait couler à tout moment est une torture », a déclaré Helena Maleno, qui dirige Walking Borders, citée par le journal anglais.

Alarm Phone a tweeté : « Naufrage dans l’Atlantique ! On apprend que sur les 59 naufragés, seules 24 personnes ont été interceptées par la marine marocaine. Au moins 35 personnes sont toujours portées disparues. Pourquoi personne n’est intervenu plus tôt ?

Selon le ministère espagnol de l’Intérieur, 5 914 personnes ont atteint les Canaries par bateau jusqu’à présent cette année, soit une baisse de 31,5 % par rapport à la même période l’an dernier.

Ces dernières années, les conflits et l’instabilité, la crise climatique, les fermetures de frontières pendant la pandémie de Covid et les contrôles accrus dans certains pays d’Afrique du Nord ont conduit les gangs qui transportent les migrants et les réfugiés entre l’Afrique et l’Europe à utiliser davantage la dangereuse route atlantique vers le Canaris.

Les chiffres de l’ONU montrent que 29 895 personnes ont atteint l’Espagne par la mer l’année dernière, tandis que 643 sont mortes dans cette tentative. En 2021, 41 979 personnes sont arrivées par bateau, dont 418 sont mortes dans la tentative.

Les premiers mois d’été sont une période de pointe pour les migrants et les réfugiés qui cherchent à se rendre en Espagne par voie maritime. Une femme enceinte est décédée cette semaine à bord d’un canot alors qu’elle tentait de rejoindre le pays. 

Les garde-côtes espagnols ont déclaré mardi que le corps de la femme avait été retrouvé sur un navire transportant 42 hommes, sept femmes et trois enfants près de la côte atlantique de Lanzarote.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Des « Circoncellions » aux « fellagas »

Il y a une reconnaissance, par comparaison, que le mouvement des Circoncellions était bien un mouvement social dont...

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci

- Advertisement -spot_img