- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Ali Lapointe et…tous les autres !!

Par Fayçal Charif

Ali Lapointe, Hassiba Ben Bouali, Mahmoud Bouhamidi partis à la fleur de l’âge, Omar Yassef (P’tit Omar) tué à la fleur de l’enfance et de l’innocence. Quatre des nombreux martyrs de la bataille d’Alger, martyrs de l’Algérie. Ali, Hassiba, Mahmoud et P’tit Omar ont donné leur vie, le 8 octobre 1957. Ils se sont retranchés dans une maison de la légendaire Casbah, parce qu’ils ne voulaient pas se rendre. La suite terrible, tout le monde la connait et elle a été immortalisée dans le film « La Bataille d’Alger ». On se rappelle de Hassiba, Ali Lapointe, Mahmoud et P’tit Omar aujourd’hui, parce qu’on a toujours ce devoir de mémoire qui nous hante, parce que nous avons cette grande envie de toujours vouloir leur rendre hommage le jour de leur « assassinat ». Mais depuis des années, et particulièrement cette année, 61 ans après leur disparition, et suite à la médiocrité politique qui règne dans le pays et la grande « Fawdha » dans tous les domaines et sur tous les plans, on se retrouve devant une réalité telle qu’on a envie en pleurant de dire aux Chouahadas « PARDON ». Pardon… parce qu’on a pas été à la hauteur de vos sacrifices. Pardon… parce que nous avons trahi vos mémoires, et pardon,…parce que nous avons laissé faire. Nous avons abandonné l’Algérie des Martyrs et l’avons laissée entre les mains des corrompus et des voleurs, des arrivistes, des chiyyatines. « PARDON » est le seul mot sincère et valable qu’on a pour braves chouhadas. « PARDON » est le seul réconfort pour nous…et nous sommes sortis depuis le 22 février pour le dire !

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img