Mena News, Global Views

Algérie: Un parlement qui ne veut plus de son président

ALGER-  Les membres du Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) et les présidents des groupes parlementaires ont appelé dimanche, Mouad Bouchareb, président de l’Assemblée à démissionner « Immédiatement », au vu des récents développements que connait l’APN, afin de préserver « la stabilité » de l’institution législative et le pays.

« Nous, vice-présidents et membres du Bureau de l’APN réunis le 30 juin 2019 en séance extraordinaire (…) avons décidé de retirer la confiance de M. Mouad Bouchareb en sa qualité de président du Bureau, d’annuler l’ensemble des décisions prises lors de la dernière réunion du Bureau tenue le 27 juin 2019 et l’appelons à démissionner immédiatement de la présidence de l’Assemblée en vue de préserver la stabilité de l’institution législative et le pays », a précisé un communiqué de la chambre basse du Parlement, soulignant que cette réunion demeure ouverte.

Cette réunion, poursuit le document, a eu lieu conformément aux dispositions de l’article 18 du règlement intérieur de l’APN et intervient « au vu des développements que connait l’Assemblée dernièrement ayant eu un impact négatif sur le bon déroulement de cette instance et engendré un blocage au niveau de ses structures et des groupes parlementaires, un blocage politique et conduisant l’Assemblée vers l’inconnu et L’instabilité ».

Pour leur part, les présidents des groupes parlementaires réunis ce dimanche, ont appelé dans un autre communiqué, le président de l’APN à démissionner « immédiatement » de son poste en vue de préserver « la stabilité de l’institution législative et le pays » et ce après les développements survenus à l’Assemblée qui « ont créé un blocage au sein de l’APN ayant impacté négativement le bon fonctionnement de l’institution législative, sa stabilité et l’exercice de ses missions ».

« Cette décision a été prise à l’ombre de la conjoncture que connait le pays et en réponse aux revendications du mouvement populaire exigeant la démission du président de l’Assemblée dans le but de trouver une solution à la situation politique et rechercher des issues à la crise », a ajouté le communiqué.

Les présidents de groupes parlementaires relèvent des formations politiques suivantes: Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement nationale démocratique (RND), Tajamoue Amel Djazair (TAJ), Union Ennahda-Adala-Bina, le Mouvement populaire algérien (MPA) ainsi que le groupe parlementaire des indépendants. Cinq vice-présidents ont assisté à la réunion du Bureau.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci