- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Algérie-Maroc : l’ancien premier ministre marocain appelle à une « réconciliation historique »

Par Nesma Adil

Après le message de félicitation adressé par le Roi, à l’occasion de l’élection de M. Abdelmadjid Tebboune, nouveau président, en Algérie où il a profité de l’occasion pour inviter le pays voisin au dialogue, l’ancien Premier ministre marocain Abderrahmane Youssoufi,  juge « nécessaire » d’engager un dialogue avec la partie algérienne pour promouvoir une «réconciliation historique» entre les deux peuples.

Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre marocain (1998-2002) et ex-premier secrétaire du parti de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), a appelé à une «réconciliation historique avec les frères algériens», rapportent les médias locaux.

Lors d’une conférence organisée par son parti à Oujda (nord-est), M.Youssoufi a jugé nécessaire d’engager un dialogue entre les dirigeants des deux pays afin de rouvrir les frontières en vue de «servir les intérêts des deux peuples».

Il a notamment commenté le récent discours du roi Mohammed VI dans lequel ce dernier proposait à l’Algérie le lancement d’un dialogue politique bilatéral sans conditions préalables.

«Les Algériens et les Marocains sont tous censés participer à la recherche de solutions en raison de leur fraternité et de leur histoire commune», a souligné M.Youssoufi.

Le dimanche Le roi marocaIn, Mohamed VI a adressé un message de félicitation, à Abdelmadjid Tebboune à l’occasion de son élection à la tête de l’Etat algérien , réitérant son appel à ouvrir une nouvelle page : « à la suite de votre élection à la présidence de la République algérienne démocratique et populaire, je suis très heureux de vous adresser mes plus sincères félicitations, ainsi que mes meilleurs vœux de plein succès dans vos hautes fonctions ».

Mhamed VI a ajouté, « Alors que je renouvelle mon appel précédent à ouvrir une nouvelle page dans les relations entre les deux pays voisins, sur la base d’une confiance mutuelle et d’un dialogue constructif, veuillez, Excellence, accepter mes plus sincères remerciements », a-t-il conclue.

Auparavant, le nouveau Président algérien Abdelmadjid Tebboune avait pour sa part, estimé que l’éventuelle réouverture des frontières avec le Maroc, fermées depuis 1994, était liée «à la suppression de la cause de leur fermeture».  la décision de fermeture était en réaction à l’instauration de système de visa décidé unilatéralement par les autorités marocaines.

Pendant sa campagne électorale, le futur Président avait réclamé des excuses solennelles de la part du Maroc avant d’entamer toute discussion à ce sujet.

 

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img