- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

« Honte à vous » !!

« Ach Del Aar Alikoum… »

Par : Fayçal Charif

Pour oublier les temps moroses de la politique, aller à la rencontre de la culture apaise et calme l’amertume, la tristesse et la colère vis à vis de ce qui arrive à notre Algérie. La culture, ce monde oublié, nié et renié par des politiques qui ne savent pas apprécier les belles choses et ne pensent qu’à leur salut, leur rang et leurs intérêts. Si ces politiques avaient oublié leur politique politicienne, s’ils s’étaient séparés de leur « Chitta », de leur égo, de leur arrogance et leur mépris, et s’ils avaient adouci leur “goût” en allant dans la sphère de la culture, en lisant un livre, et pourquoi pas écrire un livre, en écoutant de la belle musique du terroir, en découvrant ou en redécouvrant les mélodies du Châabi, du Hawzi, de l’Andalou, du malouf, de l’Aroubi, du Bedoui, du Chaoui, du Kabyle du Tergui…Et s’ils s’étaient déplacés dans les «Houmattes » sentir les odeurs qui transpercent les murs des anciennes habitations, qui envoûtent et qui font vivre la Casbah d’Alger, la Souika de Constantine, Gambetta d’Oran et tous les quartiers du fin fond de l’Algérie qui racontent chacun une histoire, des histoires. Si ces « politiques » s’étaient rapprochés de la culture, de l’art, de la musique, ils se seraient rapprochés du peuple et de ses préoccupations. Ils l’auraient compris un peu mieux et un peu plus. Mais ces politiques sont la négation de la belle chose, l’inverse du beau et le contraire de tout ce qui prête à la culture. Mais pourquoi s’étonner !!? La culture n’a-t-elle pas été toujours le parent pauvre de l’Algérie !!? Oh que oui. Donc je délire…et du coup, je retire ce que j’ai dit ??? Pas vraiment, parce que ces politiques vont tous partir…en attendant, je vais aller écouter « Ach Del Aar Alikoum… » (Honte à vous) du Maître des Maîtres, El Hadj Mohamed El Anka

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img