- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

41e Festival international du cinéma du Caire : deux films algériens en compétition

Par: Hiba Nawel

Deux longs métrages algériens « ParKours » de Fatima Zohra Zamoum et « Abou Leila » d’Amine Sidi Boumediene sont en lice à la 41e édition du Festival international du cinéma du Caire (CairoInternational film festival +CIFF+) dont les festivités ont débuté mercredi soir, a indiqué la presse égyptienne.

Coproduction algéro-française, le long métrage de fiction « Parkours« , réalisé en 2019, entre donc dans la compétition « perspectives du cinéma arabe », à côté de 11 autres films, tels que « Bik Eneich » de Mahdi Barsaoui (de Tunisie), ou encore « Khartoum Offside » de Marwa Zein (Soudan).

Tôt le matin, beaucoup de gens se dirigent vers une salle de mariage, Youcef, un colporteur, Salima cuisinière et Sonia la chanteuse star du la région. Ils ont tous des raisons d’assister au mariage de Kamila et de Khaled, mais ils ont tous des motivations différentes.

Tout commence dans une salle des fêtes, lieu principal du déroulement de ce film de 90 mn, où se rencontrent des profils distincts qui feront les acteurs de cette comédie dramatique.

 

Réalisé aussi en 2019, « Abou Leila » entre en compétition, parmi les sept (7) films sélectionnés pour remporter le prix « Semaine des critiques », à l’instar du long métrage espagnol « A job and a film » (Un trabajo y una pelicula), ou « Cendre noire » (Ceniza negra) de Sofia Quiros.

Coproduction algéro-franco-qatarie de 140 mn, « Abou Leïla » revient sur les événements tragiques des années 1990, à travers l’histoire de deux jeunes qui traquent dans le désert algérien Abou Leïla, un dangereux terroriste.

Ce drame marqué par les performances remarquables des stars Lyès Salem et Slimane Benouari, dresse un tableau sur la situation de l’Algérie des années 90, déchirée par le terrorisme. Une Histoire à couper le souffle mais très humaine, de deux amis de longue date qui se dirigent vers le Sahara. Ils sont résolus à traquer  un dangereux terroriste. Leur aventure est jonchée de rencontres et de conflits du quotidien de l’époque.

Une sélection de long métrages comptant 150 films de 63 pays, dont le Mexique, invité d’honneur, est ouverte à la compétition de cette 41ème édition du CIFF.

Créé en 1976, le festival international du cinéma du Caire est considéré comme un des plus anciens festivals dédiés au septième art dont le but de construire les ponts de communication à travers le cinéma, selon les organisateurs.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img