- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

12ème marche pacifique en ce premier vendredi de Ramadan

La mobilisation citoyenne toujours intacte

De notre correspondante a Alger : Sahra Achour

C’est la 12eme marche pacifique, la première du mois sacré de ramadhan. Les Algériens sont encore sortis aujourd’hui à travers le pays pour exprimer leur attachement à leur revendication première à savoir le départ de tous le système et les figures qui l’incarne.

Malgré une chaleur frôlant les 29 degrés et un soleil tapant les algériens sont sortis en masse et ont scandé pratiquement les mêmes slogans, avec beaucoup de nouveaux messages cette fois encore, écrits sur des pancartes géantes.

« Le danger n’est pas dans le vide constitutionnel mais dans les caisses vidées d’ici 2020…La solution est dans une période de transition avec Ahmed Benbitour », « Nous ne voulons rien de votre part juste votre départ », « Pas d’élections avec vous ». Ou encore « Terehlou yaani terahlou,la hiwar maakoum, la wissaya ala iradat echaab, Echaab houa aladi youkarir, El jaich jaichouna wa Gaid dhid iradat Echaab, Terahlou Gaa »(vous dégagerez c’est que vous dégagerez, pas de dialogue avec vous, pas de tutelle sur la volonté du peuple, c’est le peuple qui décide, l’armée est la notre, Gaid contre la volonté du peuple, vos dégagerez tous), « Gaid débarrassez la mafia, sarakine (Les voleurs) ».

Les mêmes chansons patriotiques qui donnent la chair de poule à les écouter à l’exemple de « Mawtini », mais aussi d’autres slogans étonnée à tue tête malgré la chaleur, la faim et la soif. « Makanch onssoria khawa khawa » ( Pas de racisme nous sommes des frères), « Echaab mrebi wa dawla khayna »( le peuple est éduqué, l’Etat est voleur), « Ulac smah ulac » (pas de pardon), « leblad bladna wendirou rayna » (C’est notre pays et on fait ce qu’on veut), plus encore « Gaid salah dégage », « Bensalah dégage ».

Partout à travers l’Algérie, les mêmes slogans et surtout la même détermination d’aller de l’avant jusqu’à l’aboutissement des revendications, jusqu’à l’instauration d’un Etat de justice, et de la deuxième République. Hani rencontré le matin devant la grande poste nous a confié qu’il a hâte de marcher et que rien ne saura le dissuader. Jeunes et moins jeunes et même des femmes et des familles ont marché « pour un meilleur avenir ».

Le caractère pacifique de ces marches est désormais ancré et la solidarité reste la même puisque des ftours collectifs sont organisés à travers plusieurs wilayas du pays comme à l’exemple d’Alger centre ou les algériens s’apprêtent à rompre le jeun dans une ambiance conviviale.

Il faut signaler que la forte chaleur a causé des évanouissements parmi les manifestants qui ont été secourus par les secouristes et médecins qui se sont portés volontaires depuis le début du hirak.

Au vu de la forte mobilisation d’aujourd’hui, un autre rendez- vous est pris vendredi prochain.

S.A

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img