- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Tunisie: Une députée refuse la prière à la mémoire de Morsi

synthèse A. Zakaria/

« Je demande aux membres de parlement de classer Annahdha comme une organisation terroriste. on est au parlement tunisien et non pas dans un meeting des frères musulmans »  Fatma Mseddi face à Nordine Bhiri un des dirigeants du parti  Nahadha, provoquant ainsi un brouhaha désespéré de la part des député du parti islamiste qui tentaient  d’étouffer sa voix.  

C’est sous tension que la plénière de ce mardi 18 juin 2019 a démarré à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). Le chef du bloc parlementaire d’Ennahdha, Noureddine Bhiri, a demandé à ce que la Fatiha (l’équivalent d’une minute de silence pour les non croyants), soit récitée avant le début de la séance afin de rendre hommage à l’ancien président défunt de l’Egypte, Mohamed Morsi.

Il semble que cette proposition ait fortement déplu à Fatma Mseddi, députée de Nidaa Tounes. Elle l’a, effectivement, dénoncée et a appelé à ne pas « fraterniser » – référence aux Frères Musulmans – l’ARP. « Il faut classer Ennahdha comme étant un parti des Frères et un parti terroriste », a-t-elle déclaré.

Fatma Mseddi, n’en est pas à sa première charge contre les dirigeants du parti de Ghannouchi, qu’elle qualifie de succursale tunisienne de la grande nébuleuse des frères Musulmans.  il y a quelques semaines elle a accusé le chef du gouvernement Chahed d’avoir « livré le pays aux islamistes ». ces  derniers affirment-elle sont directement « impliqués dans la clochardisation de la Tunisie  et dans les réseaux de recrutement et d’envoie des terroristes dans les zones de conflits notemment en Syrie et en Libye »

sources : Réalité Online.com.tn

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img