- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Tunisie: Décès de Ben Ali, même mort son retour au pays crée la polémique

Par Hiba Zinaï

TUNIS – L’ancien président Zine el Abidine Ben Ali est décédé jeudi en Arabie Saoudite, où il vivait en exil depuis 2011, a indiqué le ministère tunisien des Affaires étrangères.

« Nous avons eu la confirmation de sa mort il y a 30 minutes », a ajouté le ministère, sans plus de détails.

Zine el Abidine Ben Ali, qui a dirigé la Tunisie pendant 23 ans, a été destitué dans la foulée du soulèvement populaire, en 2011. Il s’était exilé le 14 janvier 2011 en Arabie Saoudite, où il vivait depuis avec sa famille.

cette nouvelle, a eu l’effet d’une véritable bombe médiatique : l’ancien président de la République, Zine Abidine Ben Ali, a rendu l’âme après une longue lutte contre la maladie. Elle a été confirmée par son gendre Slim Chiboub ce jeudi 19 septembre 2019.

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, avait déclaré qu’il autoriserait l’ancien président Ben Ali, exilé en Arabie Saoudite depuis sa chute en 2011, à rentrer au pays si les rumeurs sur son état de santé critique étaient avérées.

Avec la mort de Bedji Gaid Sebci cet été et celle de Ben Ali là et les résultats du 1er tour,  qui donnent comme deux favori; un mania des médias qui croupi en prison  et un conservateur à tendre la perche aux système rejeté dans ce scrutin même, il y a – au moins- symboliquement, après l’insurrection populaire en 2010, un tournant en Tunisie, celui d’enterrer une époque sombre, révolue à jamais.  Un tournant  dont la suite demeure toutefois, floue.

à peine la nouvelle de son décès annoncée, une polémique s’est éclatée sur les médias sur la question du rapatriement de son corps au pays.

« Les erreurs de Ben Ali étaient nombreuses lorsqu’il était président, mais il présente un bilan positif à bien des égards, bien meilleur que celui des gouvernements successifs post-2011. Mais là n’est pas la question : c’est un citoyen tunisien et il a le droit de revenir à son pays, même mort, pour sa dernière demeure. Ce n’est plus de la politique, mais de l’humanité« . a estimé un éditorialiste sur les colonnes de réalité online

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img