Mena News, Global Views

Sécurité touristique : Le Maroc devance l’Angleterre, la France et les États-Unis

Maghrebfacts rédaction/ Agences

Le Maroc vient d’être classé à la 28e place devant le Royaume-Uni (45e), la France (51e) et les USA (55e) du classement établi par le Forum économique mondial consacré à la sécurité des touristes et des entreprises pour 2019.

Le rapport de WEF indique que le royaume chérifien Le Maroc est également le premier pays au Maghreb, suivi de l’Algérie (53e) et de la Tunisie (90e).

Le WEF précise dans son rapport publié sur son site officiel que ce classement évalue «dans quelle mesure un pays expose les touristes et les entreprises à des risques de sécurité liés principalement à des dommages graves aux personnes (violence et terrorisme), la petite délinquance n’est pas prise en compte».

Ainsi, le Maroc, qui occupe la première place du podium au Maghreb, arrive à la 28e place mondiale devant des pays comme Bahreïn, la Suède, l’Allemagne, le Danemark, le Royaume-Uni, la France et enfin la Belgique.

L’Algérie, classée deuxième au Maghreb, occupe la 53e place dans le monde devant les États-Unis, la Pologne, la Chine, la Grèce et l’Italie. Un classement qui remet en cause les critères expéditifs et sommaires de certaines agences gouvernementales qui ne servent finalement que d’outils de pressions politiques et économique.

La Tunisie, quant à elle classée troisième au Maghreb, arrive à la 90e place mondiale, devançant ainsi des pays comme la Bulgarie, la Russie, l’Argentine, l’Égypte et la Turquie.

Selon ce classement prenant en compte 140 pays, la Finlande, l’Islande et Oman occupent les premières places.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci