- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Sabri Boukadoum à Tunis: Alger et Tunis déterminées à œuvrer pour une solution libyo-libyenne loin des ingérences étrangères

Rachid Ghezali

Le président tunisien M: Kaeis Saed a Reçu aujourd’hui au palais de Carthage, M Sabri Boukadoum, le chef de la diplomatie algérienne.

La visite de M. Boukadoum en Tunisie a été « l’occasion de poursuivre les discussions avec la partie tunisienne sur les voies et moyens développer les relations bilatérales dans divers domaines. Elle s’inscrit également dans le cadre de la préparation de la visite d’Etat du Président de la République prévue en Tunisie », précise le communiqué de la présidence algérienne.

Le chef de la diplomatie algérienne a été accueilli successivement  à Carthage, par le Président tunisiens M. Kaes Saed, et par son chef du gouvernement, M. Elyes Fakhfakh, au palais de la Casaba.

Cette rencontre a permis, selon les deux parties,  de développer les perspectives et les moyens de consolider des relations bilatérales entre les deux pays et donner un nouveau souffle à  la coopération économique et commerciale.

La crise libyenne a pris la part de lion, puisqu’elle symbolise l’avenir de toute la région et l’avenir des deux peuples.  A ce propos, le ministre des affaires étrangères algériennes, a salué la clairvoyance du chef de l’Etat tunisien et son attachement au droit, tout en soulignant les positions quasi identiques des deux parties sur cette question ainsi que leur détermination à faire face aux tentatives de déstabilisation de l’Afrique du Nord :

«Concernant la crise en Libye et la Tunisie et l’Algérie sont déterminés à travailler côte à côte, pour surmonter le blocage actuel, étant donné que la question libyenne est une question de sécurité nationale pour les deux pays et que contribuer à son traitement est un devoir exigé par le destin commun et le bon voisinage » a affirmé M: Boukadoum

Le chef du gouvernement tunisien a évoqué à cette occasion, l’excellence des relations bilatérales entre la Tunisie et l’Algérie et a réitéré le soutien de son pays quand à « une solution libyo-libyenne loin de toutes les formes d’ingérence extérieure ».

De son coté, le ministre algérien des Affaires Etrangères a assuré que son entretien avec Fakhfakh a porté sur les moyens de renforcement des relations entre les deux pays. Il a également fait savoir que le chef du gouvernement a été officiellement invité à effectuer une visite de travail en Algérie.

 

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img