Mena News, Global Views

Ministère de l’Energie : l’Algérie bloquera le rachat des actifs d’Anadarko par Total

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab a réfuté, dimanche à Alger, l’existence de tout accord entre la société française Total et le Groupe américain Anadarko, pour l’acquisition des actifs de ce dernier en Algérie.

Répondant à une question, en marge de la cérémonie de prise de fonctions du nouveau Président Directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, sur la possibilité de l’acquisition par Total des actifs du Groupe américain en Algérie, M. Arkab a fait savoir qu‘ »une correspondance a été adressée au Groupe Anadarko à ce sujet, sans recevoir de réponse de sa part. Ce qui signifie pour nous qu’aucun accord n’a été conclu entre ces deux parties ».

Dans le cas où il y’a confirmation de cet accord, « nous interviendrons en temps voulu et nous userons de tous les moyens juridiques pour préserver l’intérêt de Sonatrach et celui de l’Algérie en général », a estimé le ministre.

« Jusqu’à présent, nous sommes d’accord avec notre partenaire (Groupe Anadarko), avec lequel nous avons réalisé de grands projets qui ont été éminemment profitables pour Sonatrach », a-t-il soutenu, ajoutant que « nous avons de très bonnes relations avec Anadarko et nous continuerons à traiter avec lui par l’intermédiaire de Sonatrach ».

Rappelons que les Les actifs d’Anadarko en Algérie s’élèvent à environ 260.000 barils par jour, soit plus de 25% de la production nationale de brut.

Sources:APS

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Conflit Algéro-marocain : Maroc Israël ou la quête compulsive d’identité meurtrière…

Depuis plusieurs décennies maintenant, l'Algérie et le Maroc entretiennent une relation pour le moins tendue, soulignée par des rivalités...

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci