- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Les jours de Sidi Saïd sont comptés

La grogne monte au sein de  l’UGTA 

Maghreb Facts/ Par: A.M. YAS

Selon des sources dignes de foi, les jours de Sidi Saïd à la tête de l’UGTA sont comptés. Des cadres dirigeants, au sein de la Centrale syndicale, sont entrain de faire pression sur le secrétaire générale, Abdelmadjid Sidi-Saïd, pour convoquer une réunion de la Commission exécutive nationale (CEN), l’instance suprême entre deux congrès.

Des rumeurs courent que la question du retrait de confiance à Sidi Said et la désignation d’un directoire en attendant la convocation d’un congrès rassembleur sera l’unique point à l’ordre du jour de réunion de la CEN.

Des voix n’ont eu de cesse de s’élever, depuis les manifestations du 22 février, dénonçant les positions de la direction de l’UGTA et ses accointances avec le patronat et le pouvoir politique, dont notamment la signature de plusieurs pactes sociaux qui ont favorisé la privatisation et le bradage d’entreprises publiques, causant le licenciement de centaines de milliers de travailleurs.

L’union de wilaya UGTA de Tizi Ouzou, dans une déclaration datée du 14 mars tire à boulets rouges sur Abdelmadjid Sidi Saïd. Elle dénonce ses provocations et l’accuse de s’adonner à « … la répression telle la Gestapo, pour couper toutes les têtes des syndicalistes légitimes, intègres et honnêtes qui se sont inscrits dans les actions populaires ».

De leurs côtés, l’union locale de la zone industrielle de Rouïba et la puissante section syndicale SNVI (Société nationale des véhicules industriels) ont annoncé leurs soutiens au mouvement populaire en cours, ainsi que le retrait de confiance au secrétaire générale de la centrale syndicale.

A.M. YAS

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img