- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Les Gardiens de la révolution iranienne bloquent un pétrolier algérien

Par: Nesma Adil

Détroit d’Ormuz–  La guerre des pétroliers qui frappe entre américains et iraniens a fini par toucher un des navires pétroliers algérien.  « Le Vendredi 19 juillet 2019, le navire pétrolier +MESDAR+, à 19h30, a été bloqué par la marine nationale iranienne, pendant 01h15mn et a été libéré à 20h45 immédiatement après le contact des autorités algériennes avec leurs homologues iraniennes », a indiqué la même source dans un communiqué  de la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach.

Pour rappel, Sonatrach avait annoncé samedi que son pétrolier « MESDAR » a été contraint vendredi de mettre le cap vers les eaux territoriales iraniennes, par les garde-côtes de la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d’Ormuz.

« Le pétrolier MESDAR, de 2.000. 000 de barils de capacité, propriété de Sonatrach, a été contraint de mettre le cap vers les eaux territoriales des côtes iraniennes, par les garde-côtes de la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d’Ormuz », avait expliqué le même communiqué. L’équipage mettait le cap vers Tanura pour charger du pétrole brut pour le compte de la compagnie chinoise UNIPEC.

A cet effet, le ministère de l’énergie a immédiatement, mis en place  une cellule de suivi, conjointement avec le ministère des affaires étrangères.  Les pourparlers ont duré à peine une heure pour que l’incident trouve un dénouement. Les membres de l’équipage ont assuré qu’ils n’avaient reçu aucun traitement inconvenant.

Depuis plus d’une semaine la pression est montée d’un cran entre les USA et l’Iran. L’arraisonnement d’un navire iranien dans le détroit de Gibraltar par les britanniques, était une autre escalade dans ce que l’on appelle présentement,  «la guerre des pétrolier». Les menaces de part et d’autre, se sont alors, multipliées jusqu’à ce que les gardiens de la révolution passent à l’acte. Téhéran s’obstine à monter qu’elle est l’incontournable garant de la sécurité dans le détroit. La semaine dernière bloque 2 pétroliers britannique et en relâche un. le Pétrolier algérien est le troisième à être contraint à rejoindre les côtes iraniennes.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img