- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Le Venezuela condamne deux soldats américains à 20 ans de prison pour terrorisme

Un tribunal vénézuélien a condamné deux anciens soldats des forces spéciales américaines à 20 ans de prison pour leur participation à une attaque infructueuse sur la plage visant à renverser le président Nicolás Maduro, ont annoncé vendredi les procureurs.

 

Les anciens bérets verts Luke Denman et Airan Berry ont avoué avoir participé à l’opération du 4 mai orchestrée par un troisième ancien soldat américain qui a pu retourner aux États-Unis, a annoncé le procureur en chef du Venezuela, Tarek William Saab, sur Twitter. « Ils ont admis leur responsabilité pour les faits », a écrit Saab, ajoutant que l’affaire se poursuivra pour des dizaines d’autres accusés. Il n’a pas donné de détails.

 

[blockquote align= »none » author= »Mai dernier les vénézuéliens, même front avec leur armée « ]L ‘«opération Gideon» a été lancée à partir de camps d’entraînement de fortune dans la Colombie voisine et a fait au moins huit morts parmi les soldats rebelles, tandis que 66 au total ont été emprisonnés. L’ancien béret vert Jordan Goudreau, qui exploitait une société de sécurité privée basée en Floride, Silvercorp USA, a revendiqué la responsabilité de l’échec de l’attaque. Les procureurs vénézuéliens ont annoncé que Denman et Berry, tous deux d’anciens militaires américains décorés, avaient été reconnus coupables de complot, de trafic d’armes illégales et de terrorisme.[/blockquote]

En mai dernier, les troubles au vé,Venezuela, avaient de nouveau créé un conflit entre Caracas Washington qui ne cache pas son soutien actif à Juan Guaido chef de fil des putschistes. Le Président Nicolas Maduro avait accusé son homologue américain Donald Trump d’avoir « dirigé directement » cette « incursion armée » , le 3 mai dernier, à laquelle avaient participé Denman et Berry, deux anciens soldats des forces spéciales américaines.

Selon le gouvernement vénézuélien, ce jour-là, l’armée et la police vénézuéliennes étaient parvenues à stopper la « tentative d’invasion par la mer » fomentée par des « mercenaires venant de Colombie » sur le rivage de Macuto, à moins d’une heure de route de Caracas, sur la côte caraïbe. Denman et Berry avaient été arrêtés le lendemain dans le village côtier de Chuao, à 80 km à l’ouest de Caracas.Huit « terroristes » avaient été tués dans l’opération et plusieurs dizaines d’autres personnes arrêtées.Selon Caracas, les « terroristes » comptaient renverser Nicolas Maduro pour « installer » à sa place Juan Guaido, le chef de file de l’opposition vénézuélienne, qui s’est autoproclamé « président par intérim » du Venezuela.M. Maduro accuse Juan Guaido d’avoir monté toute l’opération avec un ancien soldat américain, Jordan Goudreau, et un Vénézuélien de Miami, Juan José Rendon, pour fomenter ce « coup d’Etat » à son encontre

Les deux Américains arrêtés dans la communauté de pêcheurs côtiers de Chuao ont depuis lors été largement diffusés par des responsables à la télévision nationale vénézuélienne comme preuve de leurs affirmations de longue date selon lesquelles les États-Unis sont prêts à renverser le gouvernement socialiste de Maduro. L’incident a également déclenché des affirmations selon lesquelles le chef de l’opposition soutenu par les États-Unis, Juan Guaidó, avait autorisé Goudreau par le biais d’un accord signé pour mener l’attaque, exécutée par deux des anciens conseillers politiques de Guaidó.

Washington et Bogota ont nié toute implication dans cette affaire et le secrétaire d’Etat Mike Pompeo a affirmé que les Etats-Unis « feraient tout pour rapatrier Luke Denman et Airan Berry ».

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img