Mena News, Global Views

Le président ougandais entame une visite d’Etat en Algérie

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu samedi à Alger avec le président de la République de l’Ouganda, M. Yoweri Museveni, qui effectue une visite d’Etat en Algérie jusqu’à mardi.

MF

Par | Aïda Farouki


L’entretien s’est déroulé au salon d’honneur présidentiel de l’aéroport international Houari-Boumediene, en présence de hauts responsables des deux pays.

Auparavant, M. Museveni avait été accueilli, à son arrivée par le président Tebboune, accompagné des présidents du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil et de l’Assemblée populaire nationale, M. Brahim Boughali, du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, du Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire, le Général d’Armée Saïd Chanegriha, et de membres du gouvernement.

M. Yoweri Museveni, est arrivé, samedi en Algérie, dans le cadre d’une visite d’Etat qui durera jusqu’à mardi, à l’invitation du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

M. Museveni a été accueilli, à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger, par le président Tebboune, accompagné des présidents du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil et de l’Assemblée populaire nationale, M. Ibrahim Boughali, du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, du Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire, le Général d’Armée Saïd Chanegriha, et de membres du gouvernement.

Les Présidents Tebboune et Museveni ont écouté les hymnes nationaux des deux pays avant de passer en revue des détachements des différentes forces de l’Armée nationale populaire qui leur ont rendu les honneurs, au moment des coups de canon retentissaient en l’honneur de l’invité.

Les deux Présidents ont également salué les délégations des deux pays, ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie.

L’Ouganda est en passe de devenir un des partenaires africains les plus importants pour l’Algérie. Les hautes autorités des deux pays, ont réitéré à plusieurs occasions, leurs volonté de hisser le partenariat économique et commercial à la hauteur des relations excellentes qu’entreniennent les deux pays.

Il faut dire que la visite du président ougandais s’effectue après une année de préparation et d’intenses échanges au niveau politiques et

Un fort mouvement d’échange entre délégations diplomatiques et hommes d’affaaires avait en effet, suivi la signature l’année dernière de deux conventions de bilatérales pour le renforcement de la coopération diplomatique entre Alger et Kampala, par M. Ramatane Lammara, le ministre algérien des Affaires étrangères et son homologue Ougandais, John Mulimba.

La partie Ougandaise à manifesté son inérêt pour les secteurs de  à approfondir la coopération et le partenariat avec l’Algérie dans les domaines de l’enseignement supérieur, de l’agriculture et de l’énergie, notamment l’électricité et les énergies renouvelables et l’industrie pharmaceutique.

M. Samson Kamoujandira, diplomate Ougandais a déclaré lors d’une visite au groupe industriel « Sidi Bendehiba » (GIBS), spécialisé dans l’énergie électrique à Mostaghanem 400Km à l’Ouest de la capital Alger,

que son pays est intéressé pour approfondir la coopération avec l’Algérie et d’aller loin dans ce sens pour que les relations bilatérales entre les deux pays soient un exemple de partenariat commercial fructueux entre pays africains.

« L’Ouganda est ouverte à la coopération avec les partenaires algériens dans les domaines de l’irrigation agricole, l’exploitation de l’énergie solaire, la transition vers les énergies renouvelables (économie propre) car elle est actuellement en phase de réaliser plusieurs infrastructures à caractère vital et a besoin de technologie et d’équipements dans ces domaines », a-t-il soutenu

Les domaines de la formation militaire et de l’enseignement supérieur sont également au coeur des échanges entres les deux pays, rappelant que l’Algérie a accordé 200  bourses d’études à des étudiants ougandais qui suivent leurs études supérieures dans différentes universités algériennes.

Toujours dans le cadre de la dynamisation du processus de partenariat avec l’Ouganda et sous l’égide du ministère du commerce algérien.

La Chambre algérienne de commerce et d’industrie, en coopération avec l’Agence nationale pour la promotion du commerce extérieur (ALGEX), avait organisé une mission d’hommes d’affaires algériens en Ouganda du 18 au 21 mai pour explorer les opportunités disponibles sur le marché ougandais.

Les secteurs économiques concernés par cette mission étaient les industries pharmaceutiques, les industries alimentaires, les industries électroniques et de téléphonie mobile, les équipements agricoles, les carburants et la finance.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci