- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Le Hirak, les illusionnistes concessionnaires des revendications errantes…

Par Ahmed Halfaoui 

Il faut qu’il soit évident que s’opposer ne constitue pas un programme en soi et qu’on ne s’oppose pas pour les mêmes raisons, selon que l’on soit une victime économique ou un nanti.

La preuve est qu’aujourd’hui, pour ceux qui disposent des moyens d’expression de masse, la démocratisation ne passe pas forcément par la libre expression du peuple souverain, mais soit par une fumeuse transition, soit par des élections menées au pas de charge. Ceux-là , sont les plus en vue dans les médias et sur les réseaux sociaux, grâce à leur place au pouvoir ou aux faramineuses fortunes qui les boostent, s’ils n’y sont pas ou n’y sont plus.

Le débat devrait, en conséquence, être libéré de cet unitarisme de façade . Ce qui serait normal et un devoir envers les citoyens qui ont le droit de connaître « qui est qui », pour une fois que c’est possible. A moins de vouloir les maintenir dans la confusion des genres, tel qu’on a tenté de faire avec le fameux « qui tu qui », qui n’a pu être proféré et avoir quelque succès que sous le brouillard qui enveloppait la scène politique.

On pourrait voir la parole véritablement libérée, pas seulement contre le pouvoir, mais entre les formations politiques, entre leurs différentes visions du pays, de sa structure sociale, de son économie, de sa souveraineté et de son indépendance, du mode d’accès au pouvoir, de la démocratie et du mode de distribution des richesses aussi et surtout. Tant on voudrait identifier les différents courants dans leur nature profonde.

Une première décantation s’est produite, on attend qu’elle soit suivie par d’autres. Pour la démocratie on sait, à peu près qui est qui, on attend le reste. Il est permis de rêver que l’on soit enfin respecté et qu’on ne nous prenne pas pour des niais qu’on manipule à souhait.

Comme il en a été à travers les attaques contre la structuration du mouvement populaire ou à travers la désignation d’instances pour lancer la présidentielle.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img