Mena News, Global Views

L’ambassade américaine à Bagdad visée par un missile

Par Ahmed Zakaria/Agences  

Un missile Katioucha s’est explosé aujourd’hui près de l’ambassade américaine à Bagdad, ont affirmé les forces de sécurité irakiennes. Une forte explosion d’un missile a retenti dans la fameuse zone verte à Bagdad où se concentrent plusieurs chancelleries dont la plus grande ambassade américaine du monde.

Depuis le début des hostilités directes entre les Etats-Unis et l’Iran, département d’État avait  ordonné à son personnel diplomatique non-essentiel de quitter l’ambassade de Bagdad et le consulat d’Erbil, au Kurdistan irakien, dans un contexte de tensions croissantes avec le voisin, l’Iran.

Cette escalade intervient  après les attaques contre des navires au large dans le Golfe persique.  Le Toute la région retient son souffle depuis que Washington a fait monter la pression sur Téhéran, accusant la République islamique de préparer des « attaques » contre les intérêts américains au Moyen-Orient.

Les gouvernements allemand et français ont décidé à leur tour de suspendre leurs programmes d’échanges avec l’armée irakienne, par crainte de représailles contre leurs éléments chargés de la formation des forces de sécurité irakienne. Cela est intervenu au moment où certains pays ont manifesté leurs craintes qu’une guerre totale ne se déclenche « même par accidente » dans le golf persique. Or, des analystes n’ont pas caché leur crainte qu’une troisième partie pourrait profiter d’une guerre qui affaiblirait l’Iran en jetant du l’huile sur le feu.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci