- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Dingue!

Par Ahmed Zakaria

A la dernière seconde Riad Mahrez s’élève au rang de héro national et offre aux fennecs, sur un magistral coup franc, une victoire qui a mis les supers aigles au sol. Mahrez est sans nul doute l’homme du match. Il était déjà à l’origine du premier but.

Au terme d’un match intense, l’Algérie a fini par arracher la victoire 2-1, contre un Nigéria ressuscité à la seconde période du jeu. Les Verts défieront le Sénégal, ce vendredi 19 juillet pour arraché la Coupe d’Afrique des Nations.

Les supporters sur le gradin n’ont pas perdu de leur fureur, lorsqu’à la deuxième mi-temps, les verts montraient certains signes de flottement. les supporters n’ont pas manqué d’inscrire la victoire dans la liste des revendications politiques, lorsque des supporters égyptiens scandaient «Nigeria, Nigeria» pour provoquer. « Le peuple veut la Coupe d’Afrique ! », réclamaient les supporters en furie appelant les joueurs algériens à tenir et à adsorber la voracité des Nigérians qui ont égalisé sur un coup de penalty.

 

A fur et mesure que le coup sifflet final s’approche, les Verts ont fini par sillonner le terrain à la recherche de la moindre occasion pour marquer. Sur une très belle action collective, Feghouli n’a d’abord pas cadré (89e), puis la barre transversale a empêché Bennacer d’arracher la victoire dans les ultimes instants du match (90e). A 25 mètres en position de frappe Benacer envoie une frappe surpuissante du gauche qui vient s’écraser sur la barre d’Akpeyi. Il aurait fallu continuer et tordre cette malédiction qui a fini par céder à la volonté des fennecs. Intervient alors Sir Mahrez pour mettre un terme  à 29 ans d’attente d’une finale. La balle s’est faufilée déviant le mur nigérian pour secouer les filets du gardien.

L’on retient qu’à la 60ème minute, spectateurs et commentateurs s’attendaient à des changements dans la sélection algérienne, qui aurait besoin de se rafraîchir. Résolu à faire confiance aux mêmes éléments qui ont fait une première mi-temps glorieuse, Belmadi a finalement gagné laborieusement le pari. Il aurait fallu attendre les 4 dernières minutes pour que les fennecs se reprennent et retrouvent talentueusement leur éclat de la première période.

 

En effet, l’entrée de jeu des Fennecs était incisive et intimidante. Aux premières touchées de balle, passes ou offensive, les coéquipiers de Bounedjah ont montré qu’ils sont maître du terrain. Le score aurait été très lourd, si Boudjenah avait conclu avec le nombre d’opportunités qui lui étaient offertes.

Un renforcement du pont aérien est attendu pour le RDV de l’Affiche choc et inédite dans les finales de la CAN, Algérie-Sénégal.  En plus de la dizaine de vols commerciaux mobilisés pour la demi-finale, le ministère de la Défense prévoit de mettre d’autre avions de transport militaire à disposition des supporters algériens pour gonfler le contingent algérien.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img