Mena News, Global Views

CAN: La Côte d’Ivoire défait le mali et affrontera l’Algérie pour le 1/4 de final

Par: Ahmed Zakaria

Les éléphants de la côte d’ivoire ont difficilement, réussi  à passer au ¼ de final avec un score de 1 But à 0 contre l’équipe malienne qui a combattu jusqu’à la dernière minute. Les futurs adversaires des fennecs franchir le cap vers la demi-final, ont été pourtant, dominés tout au long du match, par la sélection malienne.

Pendant les 90 minute du match, les ivoiriens ont pu, à chaque fois secoué par les attaques malienne, trouver des ressources pour absorber l’énergie de leurs adversaire. Finalement, leur opportunisme et leur réalisme ont penché la balance en leur faveur.

En effet, les ivoiriens sont parvenu à placer l’unique à moment fourbe du match,  grâce à  Wilfried Zaha à la 76e minute.

Le mali qui n’a pas su profiter de sa domination dans le jeu, surtout dans la première période, quitte donc, la compétition. Ils ont tout de même, mené un très bon match. D’ailleurs, beaucoup regrettent déjà, leur départ.

Efficace à défaut d’avoir été particulièrement au top dans le jeu, la Côte d’Ivoire poursuit quant à elle sa route.  Les ivoiriens devront donc, affronter un sérieux obstacle pour atteindre  la ½ finale. La sélection algérienne portée favorite pour cette CAN, exige un bon niveau de jeu, pour qu’on puisse la défaire. Estiment les analystes.

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Dernières nouvelles

Sommet africain sur les engrais et la santé des sols: adoption de la proposition de l’Algérie pour soutenir les producteurs de gaz

Pour l'Algérie qui, depuis 3 ans réalisé un band gigantesque vers la sécurité alimentaire à travers l'intensification de la production de produits stratégique et la réalisation de projets d'envergure tournés vers le continent, il est temps pour que l’Afrique se nourrisse elle-même. L'approche algérienne pour économie africaine intégré repose sur les ressources dont dispose le continent et gage de sa souveraineté. le sol, le gaz, l'eau et les minerais. cette approche semble avoir fait son chemin pour qu'aucune raison ne saurait justifier que l’Afrique soit une région importatrice nette de sa nourriture, avec une facture dépassant les 35 milliards de Dollar/an.

incontournable

Plus d'articles comme celui-ci